banner-ombre-top
banner-ombre-left
Les cascades du Sautadet creusées par la Cèze dans les calcaires coniaciens (La Roque-sur-Cèze, Gard, 2006). © BRGM - François Michel

Nappes d’eau souterraine au 1er juillet 2012

16.07.2012
La moitié des réservoirs (48%) affichent un niveau normal à supérieur à la normale. Les précipitations importantes du printemps ont fortement contribué à la recharge des nappes phréatiques.

Le niveau des nappes au 1er juillet 2012 est hétérogène d’une région à l’autre.

La moitié des réservoirs (48%) affichent un niveau normal à supérieur à la normale. C’est le cas, notamment, pour une grande partie du quart sud-est et de l’est de la France. Cette situation, assez favorable pour un début de période estivale, n’était pas garantie en fin d’une période hivernale 2011/2012 très déficitaire en terme de recharge de nappe. Elle est le résultat des précipitations importantes qui ont marqué le printemps 2012. Ces précipitations tardives ont participé fortement à la recharge.

La carte de France de la situation des nappes au 1er juillet 2012

Tendance d’évolution du niveau des nappes

En ce début de période estivale 2012, sur l’ensemble du territoire, la tendance d’évolution des nappes est désormais à la baisse pour la moitié des nappes (53%). Un tiers des niveaux (29%) reste stable et seule une minorité des niveaux observés est encore tournée à la hausse (17%) à la faveur de précipitations récentes.

Le retour à une baisse des niveaux marque une grande partie du bassin Aquitain, ainsi que du quart sud-est du pays. A l’échelle nationale, la période de recharge des nappes, tardive cette année puisqu’elle s’est manifestée principalement au printemps, semble désormais terminée pour de nombreux secteurs.

POUR ALLER PLUS LOIN 

Consulte la note d'information sur l'état des nappes d’eau souterraine

Télécharger la carte de France de la situation des nappes au 1er juillet 2012

BRGM - 3 avenue Claude-Guillemin - BP 36009 45060 Orléans Cedex 2 - France Tél. : +33 (0)2 38 64 34 34