banner-ombre-top
banner-ombre-left
Source karstique drainant un karst perché de haute montagne (Pahalgam, Cachemire indien, 2009). © BRGM - Jerôme Perrin

Eaux souterraines : 20 ans de coopération entre le BRGM et l’Inde

23.04.2019
Le BRGM et le NGRI ont renouvelé leur accord dans le cadre du Centre franco-indien de recherche sur les eaux souterraines (CEFIRES), portant à 20 ans leur coopération.

Le 5 mars 2019, le BRGM et le NGRI indien (institut national de recherche en géophysique), ont signé le 9e amendement à leur accord de coopération. Il prolonge d’un an les travaux du CEFIRES, Centre franco-indien de recherche sur les eaux souterraines.

Ce nouvel accord porte à 20 ans la collaboration entre le BRGM et l’Inde autour des eaux souterraines, pour une gestion intégrée des ressources en eau.

Dr Tiwari, directeur du NGRI, et Pierre Toulhoat, directeur général délégué du BRGM, ont signé le 5 mars 2019 le renouvellement pour un an de l’accord de coopération entre les deux organismes, portant à 20 ans les travaux du Centre franco-indien de recherche sur les eaux souterraines. © BRGM

 

Dr Tiwari, directeur du NGRI, et Pierre Toulhoat, directeur général délégué du BRGM, ont signé le 5 mars 2019 le renouvellement pour un an de l’accord de coopération entre les deux organismes, portant à 20 ans les travaux du Centre franco-indien de recherche sur les eaux souterraines. © BRGM

Pour une gestion durable des ressources en eau souterraine en Inde

L’inde constitue le plus gros consommateur d’eau souterraine au monde, pour l’irrigation agricole et l’alimentation en eau potable. Une surexploitation de cette ressource entraîne la baisse critique du niveau des nappes et une dégradation de la qualité de l’eau.

Le CEFIRES s’intéresse particulièrement aux aquifères, ou réservoirs d’eau souterraine, dits "de socle". Présents dans la majeure partie de l’Inde, ils se caractérisent par une roche dure dont la fracturation et l’altération permettent à l’eau d’y être stockée et de s’écouler.

Les recherches menées portent sur la recharge, naturelle mais aussi artificielle, de ce type d’aquifère, sur la caractérisation des hétérogénéités et leur rôle sur le fonctionnement du réservoir à différentes échelles, sur la qualité des eaux souterraines ainsi que sur la gestion des ressources. Ces recherches combinent des approches géologiques, géochimiques, hydrogéologiques, géophysiques et socio-économiques, et s’appuient sur des données de deux observatoires (Chouttuppal et Maeshwaram), du réseau H+ intégré à l’Infrastructure de recherche OZCAR.

POUR ALLER PLUS LOIN

Visiter le site internet du CEFIRES

En savoir plus sur le NGRI

BRGM - 3 avenue Claude-Guillemin - BP 36009 45060 Orléans Cedex 2 - France Tél. : +33 (0)2 38 64 34 34