banner-ombre-top
banner-ombre-left
Le principal minerai présent sur le site de la mine de Salsigne, qui affleure à la surface, est de l’arsénopyrite riche en fer, en souffre et en arsenic (de 7 à 20% par tonne) et contenant quelques grammes d’or par tonne (Aude, 2012). © Laurent Mignaux - MEDDE

Travaux de confortement du flanc Ouest du bassin de Montredon à Salsigne

11.04.2018

Dans le cadre de son activité après-mine, le BRGM est intervenu en tant que maître d’ouvrage délégué pour sécuriser le bassin de Montredon, ancien bassin de stockage de résidus miniers de la mine d’or de Salsigne (Aude).

Dans le cadre de son activité après-mine, le BRGM est intervenu en tant que maître d’ouvrage délégué pour sécuriser le bassin de Montredon, ancien bassin de stockage de résidus miniers de la mine d’or de Salsigne (Aude). © BRGM - 2018

Transcription de la vidéo

L'amas de résidus de Montredon est un stockage de boues industrielles issues du traitement du minerai et de la mine d'or de Salsigne, à une vingtaine de kilomètres au nord de Carcassonne, dans l'Aude. Un million de tonnes de boues chargées en polluants, dont l'arsenic et le cyanure, y sont confinées dans une alvéole étanche de 6 hectares protégée par 5 mètres d'argile compacte et contenue latéralement par des digues en terre.

La hauteur des digues était de 20 m. En 1997, l'ancien exploitant a décidé de rehausser l'ouvrage jusqu'à 27 m de hauteur. Et ce, malgré l'apparition d'instabilités plus ou moins profondes. À partir de 2007, le BRGM constate la persistance des mouvements, aussi bien profonds que superficiels, notamment en partie sommitale. Les mesures inclinométriques indiquent la présence d'un mouvement profond au niveau d'horizons argileux naturels.

Les travaux, débutés au printemps 2017 et achevés à l'automne 2017, ont démarré par la création d'une rampe d'accès vers la plateforme de réalisation des drains et par l'aménagement de la plateforme des pieux. Le dispositif de confortement du mouvement profond est constitué de trois fils de pieux verticaux recoupant la surface de glissement à 23 m de profondeur associés à des drains horizontaux en pieds de digue pour drainer la nappe. Puis, trois principales phases se sont succédé. Les 20 drains prévus en pieds de dépôt ont été réalisés sur une longueur variable de 15 à 25 mètres.

La technique du forage Odex a été utilisée. Elle permet de forer et de tuber simultanément des forages dans tous les types de terrain, y compris ceux qui tiennent mal. Par la suite, 86 pieux de 1 m de diamètre et de 23 m de longueur ont été forés sur trois rangées à l'aide d'une machine à tarière puissante pesant 68 tonnes et mesurant 31 mètres de hauteur.

Lors des études menées par le bureau d'études Geos, maître d'œuvre sur l'opération, nous avons décidé d'étudier une solution alternative consistant à mettre des éléments de renforcement, de type pieux, à l'intérieur de la digue, pour bloquer les dépassements qui ont été constatés. Donc, ces pieux, ils sont représentés ici sur le plan. Ces éléments-là. Trois lignes de pieux ont été prévues. Ces éléments descendent à 23 m de profondeur dans les terrains résistants en place pour intercepter la couche qui provoque les glissements observés.

Le béton a été injecté dans les forages créés lors de la remontée de la tarière grâce à la présence d'un vide tubulaire traversant l'outil jusqu'à son extrémité. À l'aide d'une grue de 38 tonnes, des cages d'armature ont ensuite été noyées dans le béton frais pour chacun des forages. Enfin, la sécurisation de la partie supérieure du versant a été réalisée par le réemploi des matériaux argileux glissés et par l'apport de matériaux graveleux frottants permettant de constituer un vaste merlon de confortement. La fin de l'opération a consisté à remodeler et à remettre en état les plateformes de travail et à reconstituer un réseau de fossés pour permettre la collecte et l'évacuation des eaux de pluie. Puis, un ensemencement du site a permis d'assurer une reprise de la végétation participant à la prévention de l'érosion superficielle.

BRGM - 3 avenue Claude-Guillemin - BP 36009 45060 Orléans Cedex 2 - France Tél. : +33 (0)2 38 64 34 34