banner-ombre-top
banner-ombre-left
Visite d'inspection de la Galerie de la mer par le BRGM. Elle est principalement utilisée pour l'évacuation des eaux minières, d'infiltration et de source vers le port industriel de Marseille. Depuis 2007, l'Etat a mandaté le BRGM pour la surveillance de cette galerie (Marseille, Bouches-du-Rhône, 2012). © Laurent Mignaux - MEDDE

Après-mine : Galerie de la mer 2010, une émergence emblématique

15.03.2013

La Galerie de la mer s'étend de Marseille à Mimet sur 14 km, dans les Bouches-du-Rhône. Elle est principalement utilisée aujourd’hui pour l'évacuation des eaux minières. A partir de 2007, le BRGM est chargé de surveiller la Galerie de la mer.

La Galerie de la mer s'étend de Marseille à Mimet sur 14 km, dans les Bouches-du-Rhône. Elle est principalement utilisée aujourd’hui pour l'évacuation des eaux minières. A partir de 2007, le BRGM est chargé de surveiller la Galerie de la mer. © BRGM

 

Transcription de la vidéo

-Long de 14,680 km entre l'entrée du Cap Pinède, à Marseille et le puits Gérard, situé sur la commune de Mimet, la Galerie de la mer a été achevée en 1907 après 22 ans d'efforts. Elle était utilisée pour le transport du charbon issu du domaine minier de Gardanne et l'est toujours principalement pour l'évacuation des eaux minières vers le port industriel de Marseille et l'évacuation des eaux d'infiltration et de source. La Galerie, ouvrage exceptionnel, demeure ainsi le témoin du labeur difficile et remarquable réalisé par les gueules noires de Provence. À partir de 2007, l'État, garant de la sécurité des biens et des personnes, a mandaté son gestionnaire, le BRGM, pour la surveillance de la Galerie de la mer.

-Le BRGM a installé une station de pompage dans le puits Gérard à partir du 1er semestre 2010 pour un démarrage de cette station le 8 août 2010. Depuis, le BRGM exploite et entretient cette station de pompage.

-Dans le cadre de sa mission, le BRGM a installé le dispositif de pompage prévu par les études antérieures pour évacuer les eaux minières, chargées en oxydes ferreux, vers la mer. 4 pompes pour un débit total de 1 000 m3 par heure ont été installées dans le puits Gérard, à 50 m en dessous de la base du puits Gérard, située à 18 m au-dessus du niveau de la mer. Compte tenu de la vitesse de la remontée des eaux, le pompage a été mis en service le 8 août 2010. L'eau s'évacue par une conduite de 550 mm de diamètre présente sur les 14 km de galerie. Elle emprunte, ensuite, sous le port de Marseille, 3 forages dirigés de 830 m de longueur et de 350 mm de diamètre pour terminer son cheminement en pleine mer, à 30 m de profondeur. 42 diffuseurs assurent la dilution de ces eaux pour limiter l'impact du rejet sur le milieu marin. En effet, avec l'ennoyage des travaux miniers, ces eaux se chargent en oxydes ferreux, qui se transforment en oxyde ferrique, de couleur rouge au contact de l'oxygène. Plus de 13 stations de contrôle en mer ont été positionnées afin de contrôler et de suivre le rejet des eaux dans le milieu.

-Il y a un contrôle des eaux en sortie de la Galerie au cap Pinède. Un contrôle hebdomadaire des eaux. Plus, on a un suivi qualitatif en mer. À ce jour, on peut dire qu'on n'a pas de sédiments. Et toutes les analyses ne montrent aucune incidence et impact sur la faune et la flore marines.

-Le BRGM surveille la corrélation entre les débits entrant dans le bassin minier et l'impact de la pluviométrie afin d'adapter le débit de pompage. Depuis la mise en service, en août 2010, le débit de pompage est passé de 450 m3 par heure à 1 000 m3 par heure. Lorsque les oxydes de fer présents dans les travaux miniers auront été lessivés par les circulations d'eau, l'eau de mine, peu minéralisée, pourra s'évacuer naturellement par la Galerie. En conséquence, les opérations de pompage devraient normalement s'interrompre d'ici 20 ans.

BRGM - 3 avenue Claude-Guillemin - BP 36009 45060 Orléans Cedex 2 - France Tél. : +33 (0)2 38 64 34 34