banner-ombre-top
banner-ombre-left
Padza (ou badlands) du village de Dapani. Formations issues de l'altération des roches volcaniques. A l'horizon on peut apercevoir la barrière de corail (Dapani, Mayotte, 2012). © BRGM - Dominique Tardy

Les régions

Sélectionner
Toutes les régions
 

Mayotte

06.03.2018
Le BRGM dispose d’implantations dans toutes les régions de France métropolitaine et en Outre-mer, afin de répondre aux attentes de ses partenaires régionaux et de les accompagner face aux enjeux territoriaux. Présentation des activités de sa direction régionale Mayotte.

Carte

Le BRGM Mayotte est implanté à Mamoudzou. Son effectif est de cinq personnes, réunissant des agents spécialisés dans les domaines des infrastructures géologiques, de l’eau souterraine et des risques naturels.

Dans l'archipel des Comores

Mayotte est le 101ème département français depuis le 1er avril 2011.

Sur cette île de petite taille (374 km2), qui compte 256 000 habitants, l’important développement économique et démographique engendre une pression de plus en plus forte sur l'environnement et les ressources naturelles.

Définir des priorités de gestion durable du territoire constitue l'un des principaux enjeux pour les années à venir.

Depuis plus de vingt ans, le BRGM a recueilli une grande quantité d’informations sur la géologie, l’hydrogéologie et les risques naturels de cet archipel de l’Océan Indien, permettant ainsi d’aider à la mise en place d’une politique d’aménagement du territoire rendue indispensable par la très forte démographie de l’île.

Les ambitions économiques et d'aménagement du territoire sont fixées dans plusieurs documents d’orientation : Schéma directeur d'aménagement et de gestion des eaux (SDAGE), Plan d'aménagement et de développement durable (PADD), futur Schéma d'aménagement régional (SAR), Mayotte 2025, Contrat de plan État-région (CPER), auxquels le BRGM apporte son expertise dans ses compétences de cœur de métier.

Ressources naturelles : protection et gestion durables des eaux souterraines

Au premier plan : plage de sable blanc partiellement recouverte de bloc de basalte noir. En arrière plan : lagon de Mayotte dans lequel se jette le dôme coulée de Saziley appelé la tête de crocodile (Mayotte, 2011). © BRGM - Nicolas Ollivaud

Forage d'eau Dapani F2. © BRGM

Les enjeux

A Mayotte, où les ressources en eau superficielle sont largement exploitées, les eaux souterraines représentent une ressource complémentaire mieux répartie sur le territoire, plus proche des besoins et moins vulnérables aux pollutions. La valorisation de cette ressource fait l’objet du SDAGE de Mayotte. De plus, la diversification des ressources exploitées (eaux de rivières, retenues collinaires et forages) participe à la sécurisation de l’approvisionnement.

Le département de Mayotte en raison d’une augmentation croissante de la consommation en eau depuis 2014 (+10% en 2016) et des aléas météorologiques connait régulièrement des périodes de crise.

L'implication et les réponses du BRGM

Le BRGM a été missionné par le SIEAM (Syndicat Intercommunal d'Eau et d’Assainissement de Mayotte) pour apporter une aide scientifique et technique et son expertise géologique, géophysique et hydrogéologique dans le cadre de la recherche et de l’exploitation des eaux souterraines. Une 6ème campagne de recherche et d’exploitation des eaux souterraines de Mayotte est programmée et comprendra dix forages.

Les autorités responsables de la gestion de crise ont tenu à recenser toutes les ressources en eau mobilisables du territoire. Le BRGM a été sollicité pour dresser un inventaire bibliographique de tous les forages disponibles et susceptibles d’être exploités. Cet inventaire a permis d’identifier trois forages abandonnés dont les caractéristiques techniques (profondeur, diamètre tubage) et hydrogéologiques (débit exploitable) issues de la bibliographie, permettent d’envisager une éventuelle exploitation à court terme.

Et aussi :

  • Études hydrogéologiques des aires d’alimentation des captages
  • Suivi du réseau de surveillance de la qualité des eaux continentales de Mayotte et mise en place d’un réseau piézométrique dans le cadre de la DCE (Directive Cadre européenne sur l'Eau)

Risques littoraux : connaissance et protection des environnements côtiers

Au premier plan : plage de sable blanc partiellement recouverte de bloc de basalte noir. En arrière plan : lagon de Mayotte dans lequel se jette le dôme coulée de Saziley appelé la tête de crocodile (Mayotte, 2011). © BRGM - Nicolas Ollivaud

Au premier plan : plage de sable blanc partiellement recouverte de blocs de basalte noir. En arrière plan : lagon de Mayotte dans lequel se jette le dôme coulée de Saziley appelé la tête de crocodile (Mayotte, 2011). © BRGM - Nicolas Ollivaud

Les enjeux

L’important développement que connaît l’île engendre une pression de plus en plus forte sur le territoire, particulièrement sur les zones côtières, (érosion, submersion marine, protection des populations et des infrastructures…). L’objectif est de mieux connaître les environnements côtiers pour mieux s’adapter face aux risque littoraux.

L'implication et les réponses du BRGM

Le BRGM conduit plusieurs projets de recherche qui visent la prévention des risques côtiers. C'est le cas de CYCLOREF, dont l'objectif est de simuler des houles cycloniques et leurs effets.

Il poursuit par ailleurs un travail de construction du zonage règlementaire et du règlement associé, qui pourront être proposés pour le département de Mayotte dans le cadre de l’élaboration des PPRL (Plan de protection des risques littoraux) des communes littorales. Et dans le cadre de la mise en place de ces PPRL, le BRGM cartographie l’aléa “recul du trait de côte sur le littoral de Mayotte” (projet RTC).

Et aussi :

  • Étude morpho-dynamique du littoral de Mayotte. Projet de création d’un observatoire côtier
  • Appui à la gestion de crise.

Risques naturels : des aléas liés aux contextes morphologique, géologique et climatique

Inondation avec glissement de terrain à Mayotte. © BRGM

Inondation avec glissement de terrain à Mayotte. © BRGM

Les enjeux

Dans les contextes géologiques, morphologiques et climatiques particuliers de Mayotte, les différents projets d'aménagement de l’île sont fortement exposés aux différents aléas naturels autres que littoraux : glissements de terrain, effondrements, chutes de blocs, érosion, inondations, sismicité…

L'implication et les réponses du BRGM

Très impliqué aux côtés des services de l'État et des collectivités, le BRGM leur apporte avis, expertises, et retours post-évènement sur les risques naturels.

Il travaille également à l'amélioration des connaissances, en particulier avec la cartographie des aléas naturels et la réalisation des premiers PPRN (Plans de prévention des risques naturels).

Le BRGM est partie prenante de la “Feuille de Route Érosion”, avec le projet partenarial pluriannuel (2015-2017) LESELAM : Lutte contre l’Érosion des Sols et l’Envasement du Lagon à Mayotte. Dans le cadre de ce projet, trois objectifs ont été poursuivis :

  • quantifier les phénomènes érosifs sur plusieurs bassins versants pilotes ;
  • mettre en place un “démonstrateur” de pratiques de remédiation ;
  • sensibiliser et former les différents acteurs touchés par ce phénomène.

L’objectif est de mettre en place plus concrètement les mesures de lutte préconisées, et de passer de l’échelle du bassin versant à celle du territoire afin de limiter au plus tôt les impacts négatifs de l’érosion des sols sur l’île. 

Concernant le risque sismique, les missions du BRGM sont de plusieurs natures : informations régulières lors de séismes ressentis, caractérisation de l’aléa liquéfaction au droit des établissements scolaires, mise en œuvre d’un programme “Sismo des écoles”.

Géologie : cartographie et accompagnement des acteurs

Géophysique héliportée : mesures du magnétisme de Mayotte, dans le cadre du projet GéoMayotte. © BRGM

Géophysique héliportée : mesures du magnétisme de Mayotte, dans le cadre du projet GéoMayotte. © BRGM

Les enjeux

Pour prévenir et gérer les risques naturels mais également faire face aux besoins en ressources et mieux gérer les sols, une amélioration des connaissances, associée à la production et à la diffusion de données utilisables sont indispensables.

L'implication et les réponses du BRGM

Le BRGM a réalisé la carte géologique de l’île et une campagne de géophysique héliportée (“GéoMayotte”) qui a permis d'élaborer une infrastructure de données régionale permettant en particulier d'identifier des zones potentielles de ressources minérales et d’identifier des zones vulnérables aux mouvements de terrain (modèle 3D TDEM).

Et aussi :

  • Schéma régional des carrières, pour la DEAL
  • Recherche de gisement de granulats
  • Alimentation et gestion des bases de données BSS (Banque de données du sous-sol) et BD MVT (Mouvements de terrain)

Un ensemble de partenaires publics et privés

Le BRGM a l’expérience de partenariats pour des projets d’appui aux politiques publiques, de recherche publique mais également privée en réponse aux besoins des industriels, et de formation à toutes les échelles décisionnaires et d’aménagement de la région : Préfecture (SGAR, SIDPC), Conseil départemental, Mairies, DEAL, DAAF, SIEAM, ARS, SIM, Parc Naturel Marin, Conservatoire du Littoral.

Le BRGM travaille ponctuellement avec des entreprises privées dans la mise au point de méthodologies, en Recherche, Développement et Innovation en appui à leurs domaines d’activité.

Informations pratiques

Direction régionale Mayotte

BRGM
Direction régionale Mayotte
Immeuble Jacaranda - Quartier des Hauts-Vallons
BP 363 Kaweni
97600 Mamoudzou
Mayotte
France

Tél. : 02 69 61 28 13
Fax. 02 69 61 28 13

Directeur régional
Frédéric Tronel
f.tronel@brgm.fr

Ouverture au public
Du lundi au vendredi de 7h30 à 16h30

Voir le plan d'accès

BRGM - 3 avenue Claude-Guillemin - BP 36009 45060 Orléans Cedex 2 - France Tél. : +33 (0)2 38 64 34 34