banner-ombre-top
banner-ombre-left
Le leucogranite à grains fins daté de 250 Millions d'années (Pointe-du-Raz, Finistère, 2005). © BRGM - Michel Marenthier

Les régions

Sélectionner
Toutes les régions
 

Bretagne

05.02.2018
Le BRGM dispose d’implantations dans toutes les régions de France métropolitaine et en Outre-mer, afin de répondre aux attentes de ses partenaires régionaux et de les accompagner face aux enjeux territoriaux. Présentation des activités de sa direction régionale Bretagne.

Carte de la région

La Direction régionale Bretagne du BRGM est implantée au nord de la ville de Rennes, sur le site de Beaulieu Atalante.

L’équipe compte huit personnes spécialisées en hydrogéologie, géologie régionale, littoral, géochimie,...

La première région française pour l'agriculture et la pêche

Partie centrale du Massif Armoricain, la Bretagne forme une péninsule de 27 209 km2, avec un exceptionnel linéaire côtier de 2 730 km.

Forte de deux Métropoles, Rennes et Brest, elle regroupe quatre départements (Côte d’Armor, Finistère, Ille-et-Vilaine et Morbihan) pour une population de 3,27 millions d’habitants (2014).

En dépit d'une baisse régulière ces dernières décennies, la Bretagne reste la 1ère région française pour la production agricole et la pêche. Elle a vu progresser l’emploi industriel, en particulier autour des pôles agro-alimentaire, automobile, construction navale, électronique et télécoms. L’activité touristique est une composante majeure de l’activité (4ème rang pour l’accueil des touristes français, 5ème pour les étrangers). Le secteur tertiaire (commerces et services) concentre 74 % des emplois, avec une économie régionale caractérisée par un tissu dense de petites et moyennes entreprises et un taux de chômage (8,6%) inférieur à la moyenne nationale (9,8%).

Les ambitions du territoire ont été formalisées en 2013 dans "Le Pacte d’avenir pour la Bretagne", et sont aujourd'hui déclinées dans un "Schéma Régional de Développement Économique, d’Innovation et d’Internationalisation" (SRDEII) et un "Schéma Régional d'Aménagement, de Développement Durable et d'Égalité des Territoires" (SRADDET), auxquels le BRGM apporte son expertise dans ses compétences de cœur de métier.

Ressources naturelles : la protection et la reconquête des eaux souterraines

Prélèvements d’eau pour analyses chimiques et isotopiques (Ain, 2008). © BRGM

Prélèvements d’eau pour analyses chimiques et isotopiques (Ain, 2008). © BRGM

Les enjeux

La région Bretagne est le berceau de la production agro-alimentaire française, ce qui induit des problématiques fortes de contamination des eaux par les nitrates et les produits phytosanitaires : eaux des rivières et baies littorales (développement d’algues vertes), mais également eaux souterraines, dont la qualité est très impactée.

La Région a lancé depuis 1990 des actions de reconquête de la qualité de l’eau (Programme Eau Pure, puis GP5), avec une baisse significative des concentrations en nitrates depuis quinze ans. Depuis 2014, la Conférence Bretonne de l’Eau et des Milieux aquatiques (150 acteurs de l’eau et de l’aménagement du territoire), alimente un Plan Breton pour l’Eau qui vise 69 % de masses d’eau en bon état qualitatif à atteindre d’ici 2021 (Directive Cadre Européenne sur l'eau).

Avec les nouvelles compétences des intercommunalités (lois MAPTAM et GEMAPI), la Région a souhaité être le garant de la cohérence et de la continuité des actions engagées. L'État lui a confié en mai 2017 l’animation et la coordination de l’action sur le territoire en matière de gestion de l’eau et des milieux aquatiques à l’échelle du bassin hydrographique.

L’implication et les réponses du BRGM

Les projets liés à l’étude et à la préservation des eaux souterraines concernent 80 % de l’activité de la Direction régionale Bretagne. Son équipe d'hydrogéologues expérimentés lui permet de traiter (en collaboration avec le Centre Scientifique et Technique du BRGM) l’ensemble des problématiques liées aux eaux souterraines : surveillance des niveaux de nappes et des taux de recharge, évaluation et localisation des ressources disponibles, bilan sur l’état des eaux souterraines et recherche des causes de contamination, évaluation des échanges entre nappes et rivières, estimation des temps de renouvellement des eaux, outils d’aide à la décision, gestion des eaux en milieux urbains, phénomènes d’intrusions salines dans les aquifères côtiers, etc.

Le BRGM travaille actuellement sur de nombreux projets portant sur les eaux souterraines :

  • Étude des 100 forages profonds et semi-profonds les plus productifs de Bretagne pour l’identification des contextes géologiques, structuraux et hydrogéologiques les plus favorables à la production d’eau. Identification des secteurs à forts potentiels, dans un objectif de préservation des zones à enjeux pour la production d’eau potable dans le futur.
  • Impact d’un champ captant d’eau potable sur le débit d’un cours d’eau et les zones humides associées (Morbihan).
  • Vulnérabilité des aquifères littoraux aux phénomènes d’intrusion saline.
  • Évaluation de la perméabilité des aquifères de socle à partir de données piézométriques.
  • Carte des zones défavorables à l’infiltration des eaux pluviales et cartographie du niveau des aquifères sur le territoire de Rennes Métropole.
  • Conception d’outils pédagogiques et de communication dans le cadre du site dédié à la gestion des eaux souterraines de Bretagne (SIGES Bretagne).
  • Bilan exhaustif des prélèvements et usages des eaux souterraines sur le périmètre du SAGE Argoat-Trégor-Goëlo,
  • Impact de la politique de reboisement des périmètres de protection des captages d’eau potable sur l’amélioration de la qualité de l’eau.

Et aussi :

  • Gestion du réseau de suivi du niveau des nappes en Bretagne (52 points suivis).
  • Travaux d’expertise dans le domaine de l’hydrogéologie.
  • Implication dans l'élaboration de la stratégie régionale sur l'eau au sein de divers organismes : CRESEB, Comités Techniques et Scientifiques, OSUR (Observatoire des Sciences de l’Univers de Rennes), GIP Bretagne Environnement (GéoBretagne), COREB (Conférence des Organismes de Recherche en Bretagne), cluster Eco-Origin, Espace des Sciences de Rennes.
  • Participation au Plan Régional Santé-Environnement 3, au Plan Breton sur l’Eau et aux travaux de réflexion sur le Plan Algues Vertes 2.

Risques naturels : connaissance et prévention des risques littoraux

Gabbros et diorites à Saint-Quay-Portrieux, Côtes-d'Armor. © BRGM

Gabbros et diorites à Saint-Quay-Portrieux, Côtes-d'Armor. © BRGM

Les enjeux

La région Bretagne est fortement liée à la présence de la mer. Ses 2 730 km de côtes sont le siège d’une grande diversité de paysages, affleurements géologiques et géomorphologiques, imbriqués les uns dans les autres. De multiples problématiques de risques naturels y sont associées : dans un très court linéaire, les phénomènes d’érosion et de recul du trait de côte concernent tant des falaises que des côtes sableuses et peuvent côtoyer des phénomènes de sédimentation. Les dernières tempêtes, et notamment Johanna en 2008, ont fortement impacté les côtes bretonnes et les esprits.

L'implication et les réponses du BRGM

Les services de l’État, à travers la DREAL et les DDTM, mettent en œuvre différentes actions d’amélioration de la connaissance, de prévention des risques, et d’adaptation dans un contexte de changement climatique.

Le Document Stratégique de Façade (DSF) Nord-Atlantique-Manche-Ouest est ainsi en cours d’élaboration et comprend un volet de réflexion sur la mise en place d’un Observatoire du Littoral en Bretagne.

Depuis 2012, le BRGM contribue activement à l’amélioration de la connaissance avec la finalisation en 2015 de l’Atlas des aléas aux risques littoraux des départements de l’Ille-et-Vilaine, des Côtes-d’Armor et du Finistère. Afin d’avoir une vision complète et homogène à l’échelle de la région, les mêmes travaux sont en cours de démarrage sur le département du Morbihan.

Le BRGM participe au réseau stratégique mer et littoral de Bretagne, et fait également partie du comité de pilotage du projet de recherche OSIRISC : vers un observatoire intégré des risques côtiers d'érosion-submersion, piloté par l’université de Bretagne Occidentale.

Énergie : le développement de la géothermie

Un forage pour une installation de pompe à chaleur géothermique dans une maison individuelle (2008). © BRGM

Un forage pour une installation de pompe à chaleur géothermique dans une maison individuelle (2008). © BRGM

Les enjeux

La mise en œuvre de la transition écologique et énergétique vers la croissance verte est un enjeu clairement identifié dans la stratégie de l’État en Bretagne.

Depuis 2006, la géothermie, énergie propre et renouvelable, connaît un développement non négligeable. Entre 2007 et 2010, près 1 400 forages géothermiques ont été réalisés par an en Bretagne. L’essentiel de ces réalisations concerne la géothermie de très basse énergie (avec pompes à chaleur) sur sondes sèches.

La région Bretagne cherche à promouvoir depuis plusieurs années un panel d’énergies renouvelables (marines, éoliennes, biomasse, etc.). La géothermie constitue également une alternative énergétique intéressante et au fort potentiel, aussi bien pour les habitations particulières que pour les petits bâtiments collectifs.

Par ailleurs, la conception des forages géothermiques (tout comme les forages d’eau) nécessite une attention particulière afin de préserver les ressources en eaux souterraines traversées.

L'implication et les réponses du BRGM

Le BRGM Bretagne collecte les données de déclaration des forages et de tout ouvrage de plus de 10 m de profondeur (cf. Code Minier). À ce titre, il centralise et valide les données relatives à l’ensemble des forages de géothermie réalisés sur le territoire breton. Le BRGM procède également à des campagnes de sensibilisation pour la bonne mise en œuvre des forages de géothermie.

Le BRGM Bretagne participe activement à des actions de communication et de formation sur la géothermie de très basse énergie (avec pompes à chaleur). Ces initiatives permettent aux différents acteurs d’obtenir un niveau d’information homogène sur les bonnes pratiques techniques, les nouveautés réglementaires et un retour d’expérience des collectivités ou structures ayant mise en œuvre un projet de géothermie.

Une réflexion est également en cours pour adapter la carte règlementaire de la Géothermie de Minime Importante à l’échelle de la région Bretagne.

Géologie : cartographie et accompagnement des acteurs

Modelisation des altérites en Bretagne à l'échelle 1/250 000. © BRGM

Modelisation des altérites en Bretagne sur fond de carte géologique à 1/250 000 (programme SILURES). © BRGM

Les enjeux

La connaissance géologique est un enjeu majeur pour de nombreuses applications telles que les risques naturels, l’exploitation raisonnée des ressources minérales, la gestion des eaux souterraines circulant dans ces formations, la connaissance et la mise en valeur du patrimoine géologique régional…

L'implication et les réponses du BRGM

Le BRGM travaille depuis plusieurs décennies à la réalisation de cartes géologiques à 1/50 000 du territoire breton et a plus récemment entrepris un travail de vectorisation et d’harmonisation de ces cartes au niveau départemental.

Cependant, les méthodologies de cartographie n’étant pas homogènes, certaines catégories de formations et notamment les parties altérées des roches dures (formations superficielles) ne sont pas toujours clairement identifiées, alors que celle-ci constituent des gisements intéressants et constituent des aquifères stratégiques dans certains secteurs.

L'amélioration de la connaissance géologique et son approfondissement constituent donc un objectif prioritaire, à des fins d’applications concrètes et de réponse à des enjeux sociétaux (ressources minérales, eaux souterraines, risques naturels). La Direction régionale Bretagne vient de finaliser le volet “Ressources” du Schéma régional des carrières de la Bretagne, pour le compte de la DREAL Bretagne.

Un ensemble de partenaires publics et privés

Le BRGM a l’expérience de partenariats pour des projets d’appui aux politiques publiques, de recherche publique mais également privée en réponse aux besoins des industriels, et de formation à toutes les échelles décisionnaires et d’aménagement de la région : les services déconcentrés de l’État (DREAL, DDTM, ARS, Préfectures), les collectivités (la Région : élaboration du Plan Breton sur l’Eau, Acquisition récente de la compétence animation et coordination de la Politique de l’Eau ; le GIS CRESEB ; les grands syndicats d’eau : Eau du Morbihan, Eau du bassin Rennais ; les Métropoles : Rennes, Brest…), les Agences (Agence de l'eau Loire-Bretagne / AELB, Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie / ADEME), les universités (Rennes 1, UBO, UBL).

Le BRGM travaille ponctuellement avec des entreprises privées dans la mise au point de méthodologies, en Recherche, Développement et Innovation en appui à leurs domaines d’activité.

Informations pratiques

Direction régionale Bretagne
Site de Rennes

BRGM
Direction régionale Bretagne
Rennes Atalante Beaulieu
2 rue de Jouanet
35700 Rennes

Tél. : 02 99 84 26 70
Fax : 02 99 84 26 79

Directrice régionale
Mélanie Bardeau
m.bardeau@brgm.fr

Ouverture au public
Tous les vendredis de 9h à 12h sur rendez-vous

Voir le plan d'accès

BRGM - 3 avenue Claude-Guillemin - BP 36009 45060 Orléans Cedex 2 - France Tél. : +33 (0)2 38 64 34 34