banner-ombre-top
banner-ombre-left
Le chaos ruiniforme de Montpellier-le-Vieux, taillé par l'érosion dans les dolomites du Bathonien sup. (Jurassique moy.) (Causse Noir, Aveyron, 2006). © BRGM - François Michel

Un partenariat pour une ressource en eau mieux maitrisée

Communiqués de presse - 03.09.2018
Le vendredi 31 août, une convention cadre a été signée pour la première fois entre le Parc naturel régional des Grands Causses et le Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM) afin de préserver les ressources en eau et la biodiversité de la région des Grands Causses.

Cette convention met en synergie la complémentarité et les compétences des deux organismes en matière de connaissances des milieux aquifères et de leur gestion. S’étalant sur cinq années (2018 à 2022), elle permettra d’approfondir la connaissance de la ressource en eau présente dans les Grands Causses, mais aussi de mieux la gérer et la protéger.

Le vendredi 31 août 2018 à Creissels (Aveyron), Alain Fauconnier, président du Parc naturel régional des Grands Causses, et Stéphane Roy, directeur des Actions territoriales du BRGM, ont signé une convention de partenariat entre les deux organismes.

Le vendredi 31 août 2018 à Creissels (Aveyron), Alain Fauconnier, président du Parc naturel régional des Grands Causses, et Stéphane Roy, directeur des Actions territoriales du BRGM, ont signé une convention de partenariat entre les deux organismes. © BRGM

Cinq axes forts structurent les actions communes pour mieux servir le territoire :
 
  1. le développement de la connaissance du fonctionnement des karsts et de la surveillance de la ressource en eau,
  2. la préservation et la reconquête de la qualité des eaux souterraines vis-à-vis des pollutions diffuses et ponctuelles ,
  3. la prévention des risques d’inondation et en particulier la gestion des crues karstiques,
  4. le développement de la géothermie, énergie issue du sous-sol, renouvelable, contribuant ainsi à la transition énergétique,
  5. la valorisation de la donnée du sous-sol auprès des experts, des élus et du plus grand nombre.

L'hydrogéologie, une thématique historique sur le territoire

Sous toutes ses formes, l’eau est un enjeu central pour le Parc naturel régional des Grands Causses, parcouru par 3 grandes rivières, le Tarn, l’Aveyron et le Lot, qui en constituent la limite nord. Avec ses 480 km de rivières, le PNR des Grands Causses offre une grande réserve de biodiversité. Il se caractérise notamment par une spécificité géologique : le karst. 65 % du territoire du Parc est concerné par des zones calcaires karstiques.
 
Le savoir-faire du BRGM et du Parc naturel régional des Grands Causses va permettre d’améliorer les données déjà obtenues et ainsi mieux comprendre le fonctionnement et la structure des aquifères karstiques (nappes d’eau), d’étudier la variabilité des réserves mais aussi de prévenir l’impact des activités humaines sur la ressource en eau.

Le saviez-vous ?

Les sources sont souvent captées pour les besoins en eau potable des populations ; c’est le cas de l’Espérelle qui alimente Millau. Le Larzac, à lui seul, compte 19 sources karstiques et on a calculé que les réserves disponibles en eau souterraine correspondent à 60 ans de consommation d’eau potable pour la ville de Millau.
BRGM - 3 avenue Claude-Guillemin - BP 36009 45060 Orléans Cedex 2 - France Tél. : +33 (0)2 38 64 34 34