banner-ombre-top
banner-ombre-left
Lacs d'altitude dans le Massif d'Aneto (Hautes-Pyrénées, France, 2006). © BRGM - Pierre Vassal

Partenariat BRGM-Total : un accord cadre pour la recherche

Communiqués de presse - 21.12.2015
Le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) et Total signent un accord cadre afin de structurer pour les cinq ans à venir leurs activités de recherche communes en géologie. 45 chercheurs seront mobilisés, pour un investissement de 19 millions d’euros (70% pour Total, 30% pour le BRGM).

Cet accord, intitulé Convergence, a vocation à créer un cadre stratégique de coopération susceptible d’héberger différents projets et d’accueillir des partenaires tiers (universités, CNRS…). Deux projets ont pour l’instant été initiés dans ce cadre. Le premier, nommé Orogen, permettra de mieux saisir la dynamique de chaînes de montagne comme les Pyrénées, à l’origine de roches et bassins favorables aux hydrocarbures conventionnels. Le second, Source to sink, vise une meilleure compréhension des processus d’érosion qui conduisent à la formation des bassins sédimentaires.

Cette convention s’inscrit pour le BRGM dans le cadre d’une recherche structurée autour de la géologie. Elle sera complémentaire au projet de Référentiel géologique de la France (RGF) que coordonne l’organisme pour établir une carte de notre sous-sol en trois dimensions, en commençant par les Pyrénées. Etablissement de référence dans le domaine des géosciences, le BRGM anime ou co-anime des programmes d’envergure pluriannuels. En tant qu’Institut Carnot, il a également pour vocation de développer des activités avec les entreprises et de valoriser ses savoirs et compétences.

Signature de l’accord cadre par Daniel Plathey, directeur Recherche et Développement de Total Exploration & Production, et Vincent Laflèche, président du BRGM. © BRGM

Des concepts géologiques novateurs à creuser

La théorie de la tectonique des plaques n’explique pas tout sur la formation des chaînes de montagne. Les mouvements de convection au niveau du manteau peuvent avoir un impact sur la croûte terrestre. Des montagnes peuvent continuer à se soulever alors que les plaques ont cessé leur rapprochement : un soulèvement en réponse à l’accumulation en profondeur d’écailles de croûte continentale à faible densité. Les Pyrénées, jusqu’à leurs extrémités méditerranéennes (Golfe du Lion) et atlantiques (chaîne cantabrique en Espagne), seront le prototype pour examiner de nouvelles hypothèses scientifiques et établir ce qui constitue en quelque sorte l’ADN d’une telle chaîne montagneuse.

Par ailleurs, quel rôle joue la tectonique vis-à-vis de l’altération ? Une plaque continentale prise en tenaille par des pressions tectoniques aura en effet tendance à se bomber puis à subir une érosion mécanique et enfin une altération chimique, ces processus influant ensuite sur la nature des bassins sédimentaires. Cette question sera étudiée sur deux zones de contextes géologiques différents. L’une sur l’Europe occidentale, sur un transect allant du détroit de Gibraltar à la Mer du Nord, zone qui est en relation directe avec la formation des Pyrénées. L’autre zone concerne le bouclier des Guyanes, tenaillé depuis plusieurs centaines de millions d’années entre l’ouverture de l’océan Atlantique et la formation de la cordillère des Andes.

L’accord Convergence vise in fine à fédérer l’essentiel des actions conduites en commun par les deux partenaires afin de donner la plus grande visibilité et cohérence à leur coopération.

POUR ALLER PLUS LOIN

Télécharger le communiqué de presse

CONTACT PRESSE

Alice Chaumerat

+33 (0)2 38 64 48 47

presse@brgm.fr

BRGM - 3 avenue Claude-Guillemin - BP 36009 45060 Orléans Cedex 2 - France Tél. : +33 (0)2 38 64 34 34