banner-ombre-top
banner-ombre-left
Extraction de chailles (silex) sur les hauteurs de la Seine (Thoury-Férottes, Seine-et-Marne, 2003). © BRGM - François Michel

Nouvelles perspectives pour la création de sols fertiles à partir de matériaux recyclés

Communiqués de presse - 17.01.2017
Est-il possible de faire pousser des végétaux en ville sur des matériaux recyclés issus de la ville ? L’équipe de recherche du programme SITERRE, composée de 10 partenaires recherche et entreprises, avec le soutien financier de l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie), a permis de répondre à cette question en proposant une méthode et des techniques novatrices de construction de sols fertiles.

Ces travaux ouvrent des perspectives nouvelles pour la végétalisation urbaine, l’économie circulaire et la ville durable. Ils font l’objet d’un ouvrage "Créer des sols fertiles : du déchet à la végétalisation urbaine" et seront présentés le 23 mars 2017 à Paris lors d’un colloque de restitution du centre technique Plante & Cité, coordinateur du programme.

Siterre-Un programme qui a permis de Construire des sol fertiles à partir de déchets urbains. © Michel Legret

SITERRE : un programme qui a permis de construire des sols fertiles à partir de déchets urbains. © Michel Legret

Le programme SITERRE fonde son originalité sur le principe d’économie circulaire et l’étude des potentialités de matériaux recyclés urbains en substitution de la terre végétale et des granulats de carrière pour la végétalisation des villes.

Chaque année, plus de 3 millions de mètres cubes de terre végétale et de granulats (source Plante & Cité) sont importés en ville pour la réussite des plantations et les aménagements d’espaces publics. Ces matières premières non renouvelables se raréfient et représentent des coûts économiques et environnementaux croissants du fait de l’éloignement des gisements. Dans le même temps, des milliers de tonnes de matériaux issus de l’activité ou de la déconstruction des villes potentiellement recyclables sont exportés et stockés hors des villes (50% des déchets du BTP sont valorisés, mais 58 millions de tonnes de terres et cailloux partent encore en stockage - source Ministère de l’environnement).

Durant 5 ans, les équipes partenaires du programme SITERRE ont mis au point une méthodologie scientifique de construction de sols fertiles. Cette méthodologie s’appuie sur de nombreux domaines d’expertise : géologie, physique des sols, chimie, écotoxicologie, pédologie et rudologie. Un sol ainsi conçu associe différents horizons dont on définit les propriétés attendues. Grâce à la modélisation, différents mélanges aux propriétés optimales sont déterminés pour constituer ces horizons. Les travaux ont permis d’identifier et caractériser 11 matériaux minéraux et organiques représentant le plus fort potentiel sur le plan national au regard du volume des gisements, de leur qualité intrinsèque et de leur innocuité.

La liste montre la diversité des produits recyclables dans les sols urbains : déchets verts broyés, déchets de balayage de rues, boues papetières, boues de stations d’épuration, co-compost de déchets verts et boues de stations d’épuration, terres de déblais excavées (horizons profonds de sol) non contaminées, écarts de fabrication de briques, béton concassé, ballasts usagés de chemins de fer, déchets de déconstruction de bâtiments.

Le protocole testé dans le cadre de SITERRE démontre la possibilité d’obtenir des sols fertiles. Il est possible d’y planter des végétaux (herbacés et ligneux) dès leur mise en oeuvre à condition de suivre un protocole précis et de faire appel à des professionnels compétents. Une pédogénèse précoce de ces sols, avec la formation d’agrégats, a pu être mise en évidence dès les premiers mois. Ces sols ne présentent pas de risque majeur pour la santé humaine ou pour l’environnement. Ce volet sanitaire et environnemental nécessite cependant d’être précisé et enrichi par des caractérisations complémentaires.

L’étude économique du programme de recherche met en exergue des coûts de mise en oeuvre potentiellement compétitifs à très compétitifs en comparaison avec les pratiques actuelles. La mise en place de sites pilotes au sein d’opérations d’aménagements réelles est une des perspectives du projet, pour poursuivre l’acquisition de connaissances sur le plan scientifique, et opérationnel et être force de démonstration.

Le programme SITERRE a aussi identifié le caractère insuffisant de l’encadrement réglementaire de l’emploi de matériaux recyclés dans la construction de sol. Ce cadre réglementaire nécessite d’être précisé rapidement, compte tenu des enjeux soulevés, et des initiatives recensées en matière d’aménagement.

Pour transmettre ces résultats au plus grand nombre, deux modes de diffusion sont proposés :

  • Un livre. Olivier Damas (coord.), Anaïs Coulon (coord.), 2016. Créer des sols fertiles : du déchet à la végétalisation urbaine. Editions Le Moniteur, Antony, 336 p. (EAN : 9782281140965). Préfacé par Nicolas Hulot et Claire Chenu. Commande en ligne sur le site des Editions du Moniteur (49 €).
  • Un colloque national de restitution intitulé "Construire des sols pour végétaliser la ville - du déchet au sol fertile". Le jeudi 23 mars 2017 à PARIS - AgroParisTech, amphi Rissler 16 Rue Claude Bernard, 75005 Paris. Ouverture des inscriptions en janvier 2017. Programme disponible sur le site de Plante & Cité.

Couverture du livre. © Editions Le Moniteur

Couverture du livre. © Editions Le Moniteur

POUR ALLER PLUS LOIN

Télécharger le communiqué de presse

CONTACT PRESSE

Alice Chaumerat

+33 (0)2 38 64 48 47

+33 (0)6 84 27 94 14

presse@brgm.fr

BRGM - 3 avenue Claude-Guillemin - BP 36009 45060 Orléans Cedex 2 - France Tél. : +33 (0)2 38 64 34 34