banner-ombre-top
banner-ombre-left
Les différents types d'échangeurs souterrains des pompes à chaleur géothermiques sur la plateforme expérimentale en géothermie du BRGM (Orléans, Loiret, 2009). © BRGM - Girelle Prod

Nouvel accord pour l'ADEME et le BRGM

Communiqués de presse - 16.01.2015
L'ADEME et le BRGM sont partenaires de longue date. Un nouvel accord cadre vient d'être conclu entre les deux instituts.

Vincent Laflèche, président du Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM), et Bruno Lechevin, président de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME), ont signé le 9 janvier un nouvel accord cadre. Cet accord global permet d'actualiser l'accord général datant de 1993 en y adossant le volet géothermie qui faisait l'objet d'un accord parallèle datant de 2008. L'objectif étant de faciliter la réalisation de projets communs entre les deux organismes pour répondre aux défis du développement durable, notamment en termes de connaissances du sous-sol et des ressources. Cet accord confirme aussi l'ADEME et le BRGM dans leur rôle d'appui aux politiques publiques sur ces sujets.

Les domaines de coopération s'inscrivent dans le cadre des orientations stratégiques des deux organismes. Ils se déclineront principalement sous forme de projets d'études et de recherches, d'expertises en soutien à l'action publique, de coopération internationale, ou encore d'actions de formation et d'information.

Trois sujets prioritaires ont été ciblés : la géothermie, la gestion des sites sols et sédiments pollués, ainsi que le développement de l'économie circulaire.

Géothermie

Pour ce qui concerne la géothermie, l'accord porte sur la géothermie assistée par pompe à chaleur, les usages directs de la chaleur issue de la géothermie profonde, la production d'électricité et cogénération, et enfin le stockage d'énergie (voir les précisions sur la feuille de route dans l'encadré ci-dessous).

Gestion des sites, sols et sédiments pollués

L'accord porte sur l'étude des mécanismes environnementaux qui contrôlent l'émission et la mobilité des polluants dans les déchets, les sols, les sédiments et les eaux souterraines. Il s'agit aussi d'étudier les bio indicateurs des polluants dans l'environnement. L'objectif est d'appliquer des méthodes innovantes de métrologie de l'environnement. La conception et le développement d'écotechnologies sont ciblés, avec des procédés de traitement de sols, sédiments et eaux souterraines, ou de gestion des terres excavées.

Développement de l'économie circulaire

La gestion efficace des matières dans le cadre du développement de l'économie circulaire est le troisième domaine de coopération principal couvert par cet accord. L'attention des scientifiques se portera ainsi sur la criticité des matières notamment dans les domaines de l'efficacité énergétique et des énergies renouvelables, la valorisation des déchets et les outils d'évaluation environnementale comme l'ACV (Analyse du cycle de vie).

Priorité transversale : l'international

Cet accord cadre prévoit aussi le développement d'actions dans le domaine de l'international, notamment sur la géothermie à l'export et la coopération internationale en Afrique, en Asie et en Amérique Latine. Par exemple dans le cadre de l'initiative des Nations unies intitulée Energie pour tous.

Feuille de route Ademe-BRGM sur la géothermie

L'ADEME et le BRGM s'accordent sur la nécessité d'un soutien coordonné pour le développement de la géothermie. Une feuille de route spécifique sur ce sujet a ainsi été élaborée faisant suite à celle rédigée en 2007 pour promouvoir la géothermie, en détaillant pour chaque type de géothermie les axes de développement ciblés. La priorité étant d'identifier et de valoriser la ressource, de structurer la filière, et de maîtriser les impacts de cette activité. Avec des enjeux de connaissance, d'innovation, de formation, de réglementation ou encore de présence à l'international. Réaliser les atlas des aquifères superficiels et les cartes relatives à la géothermie de minime importance, ou faciliter l'insertion de la géothermie dans le bâtiment neuf ou rénové sont des exemples d'actions identifiées.

A propos de l'Ademe

L'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME) participe à la mise en oeuvre des politiques publiques dans les domaines de l'environnement, de l'énergie et du développement durable. Afin de leur permettre de progresser dans leur démarche environnementale, l'agence met à disposition des entreprises, des collectivités locales, des pouvoirs publics et du grand public, ses capacités d'expertise et de conseil. Elle aide en outre au financement de projets, de la recherche à la mise en oeuvre et ce, dans les domaines suivants : la gestion des déchets, la préservation des sols, l'efficacité énergétique et les énergies renouvelables, la qualité de l'air et la lutte contre le bruit. L'ADEME est un établissement public sous la tutelle du ministère de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie et du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.

www.ademe.fr - www.presse.ademe.fr - @ademe

POUR ALLER PLUS LOIN

Télécharger le communiqué de presse

CONTACT PRESSE

Alice Chaumerat

+33 (0)2 38 64 48 47

+33 (0)6 84 27 94 14

presse@brgm.fr

BRGM - 3 avenue Claude-Guillemin - BP 36009 45060 Orléans Cedex 2 - France Tél. : +33 (0)2 38 64 34 34