banner-ombre-top
banner-ombre-left
Le massif de la Soufrière avec le volcan dit de "la Vieille Dame" (Guadeloupe, 2004). © BRGM - Séverine Bès de Berc

Nouveau directeur du BRGM Guadeloupe

Notes d'information - 15.09.2015
Ingénieur littoraliste, membre du BRGM depuis près de 15 ans, Ywenn De La Torre a pris ses fonctions de directeur du BRGM Guadeloupe le 1er septembre. L'une de ses premières actions a été, à la demande de la Banque Mondiale, de mobiliser l'assistance du BRGM sur la Dominique. Cette île voisine a en effet été récemment victime de la tempête tropicale Erika.

Portrait d'Ywenn De La Torre

Spécialiste des problématiques d'érosion côtière, Ywenn De La Torre a été brièvement ingénieur à l'université de Brest puis en bureau d'études à Toulouse avant d'intégrer le BRGM en 2002, dans sa direction régionale de La Réunion. Il y a exercé les fonctions de chef de projet littoral puis a changé de direction régionale, intégrant le Languedoc-Roussillon en 2010. Ses travaux ont porté sur l'observation du littoral et les risques côtiers en lien avec le changement climatique. Il a notamment participé au développement de méthodes innovantes pour le suivi des espaces littoraux au moyen de drones et de technologie lidar.

Les enjeux majeurs pour le BRGM Guadeloupe

Les sujets phares du BRGM en Guadeloupe, en cours ou à venir, portent sur :

  • L'adaptation au changement climatique et une meilleure prise en compte de ses conséquences sur les Antilles françaises, en particulier sur le littoral et les mouvements de terrain. Le démarrage d'un réseau de suivi du littoral guadeloupéen est prévu en 2015. En termes de risques, le BRGM Guadeloupe participe par ailleurs au Centre des Données Sismologiques des Antilles.
  • La qualité de l'eau et le suivi de la ressource dans un objectif de réduction des risques, en matière de santé humaine et de dégradation des écosystèmes insulaires. La problématique des pratiques agricoles et des pesticides (dont le chlordécone) aux Antilles est également étudiée.
  • La transition énergétique et la valorisation du potentiel géothermique de la Dominique et de la Guadeloupe. Le but est de contribuer à l'indépendance énergétique de la Guadeloupe, avec cette énergie propre et non productrice de CO2.
  • La connaissance du sous-sol et des ressources (minérales, eaux souterraines) par la valorisation des données de géophysique aéroportée acquises sur l'ensemble de la Guadeloupe.

Les partenaires privilégiés de la direction sont les services de l'État, les collectivités locales (Région et Département notamment, Communautés d'agglomération), l'Office de l'Eau, l'ADEME et les entreprises privées, notamment via des projets collaboratifs de recherche et innovation, avec par exemple le pôle de compétitivité Synergîle.

POUR ALLER PLUS LOIN

Télécharger le communiqué de presse

CONTACT PRESSE

Alice Chaumerat

+33 (0)2 38 64 48 47

+33 (0)6 84 27 94 14

presse@brgm.fr

BRGM - 3 avenue Claude-Guillemin - BP 36009 45060 Orléans Cedex 2 - France Tél. : +33 (0)2 38 64 34 34