banner-ombre-top
banner-ombre-left
Extraction de chailles (silex) sur les hauteurs de la Seine (Thoury-Férottes, Seine-et-Marne, 2003). © BRGM - François Michel

Bouygues Travaux Publics et le BRGM s'associent autour du projet Immoterre pour une gestion durable des terres excavées

Communiqués de presse - 27.11.2018
À l’occasion du 28e salon international des équipements, des technologies et des services de l’environnement (Pollutec), Bouygues Travaux Publics et le Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM) présentent leur partenariat Immoterre, consacré à la gestion et l’optimisation des déblais issus de travaux d’infrastructures, notamment ceux du Grand Paris Express. Un ambitieux projet de R&D visant à explorer des solutions innovantes pour une gestion plus durable des terres excavées.

Les travaux souterrains du Grand Paris Express vont engendrer près de 43 millions de tonnes de déblais, dont une proportion non négligeable de terres non inertes au regard des critères d’admission en installation de stockage de déchets, car présentant des concentrations naturelles élevées en éléments traces (sélénium et molybdène notamment).

La gestion de ces terres excavées non inertes représente aujourd’hui un enjeu sociétal et environnemental majeur.

De cette problématique est né le projet Immoterre. Bouygues Travaux Publics et le BRGM se sont associés afin de valoriser ces terres excédentaires et d’optimiser la gestion de leur évacuation des chantiers du Grand Paris dans le respect de l’environnement.

Ce projet est réalisé dans le cadre de l’Institut Carnot BRGM, qui encourage les travaux de recherche scientifique en partenariat public-privé.

Le projet Immoterre s’oriente autour de deux axes : la caractérisation et la stabilisation des contaminants. Il vise à proposer deux solutions :

  • Une première permettant l’analyse rapide des éléments traces dans les terres excavées pour orienter les déblais vers les filières adéquates. Cette innovation permet de réduire drastiquement les délais et coûts de caractérisation des matériaux, et ainsi de limiter le recours aux stockages provisoires.
  • Une seconde permettant de stabiliser ces éléments traces afin d’en réduire la mobilité, et ainsi de diminuer les coûts d’évacuation de ces terres en favorisant les installations de stockage de déchets inertes.

Pour Christophe Portenseigne, directeur technique de Bouygues Travaux Publics, Immoterre a deux objectifs majeurs : « renforcer notre connaissance scientifique des contaminants présents naturellement à des concentrations élevées dans les sous- sols franciliens ; établir un diagnostic rapide et fiable afin de proposer un traitement adapté pour un stockage définitif sans impact sur l’environnement ».

Pour Hubert Leprond, Responsable de l’unité Sites, Sols et Sédiments Pollués au BRGM, « cette collaboration pluriannuelle vise à proposer un processus de traitement des terres naturellement riches en éléments traces qui permettra de les immobiliser. Pour les usagers, riverains et parties prenantes d’un projet, l’enjeu est considérable : il s’agit de réduire les nuisances en diminuant les transports et les contraintes de stockage définitif. »

POUR ALLER PLUS LOIN

Télécharger le communiqué de presse

En savoir plus sur la présence du BRGM au salon Pollutec

En savoir plus sur la conférence "Terres excavées non inertes, des solutions innovantes ?"

Lire le dossier de presse "Terres excavées, terres à évacuer" sur le site de Bouygues Construction

Conférence "Terres excavées non inertes, des solutions innovantes ?"

Le 27 novembre 2018 de 13h10 à 13h55, Hall 4-K190, avec les interventions de :

  • Hubert LEPROND (BRGM)
  • Samuel COUSSY (BRGM)
  • Gilles DOLFI (Bouygues Travaux Publics)
  • Thomas COLOBY (Bouygues Travaux Publics)
  • Tangi LE BORGNE (Bouygues Travaux Publics)
  • Maud BOUGEROL (Bouygues Travaux Publics)

CONTACT PRESSE

Anaïs Petit

+33 (0)2 38 64 46 65
+33 (0)6 84 27 94 14

presse@brgm.fr

BRGM - 3 avenue Claude-Guillemin - BP 36009 45060 Orléans Cedex 2 - France Tél. : +33 (0)2 38 64 34 34