banner-ombre-top
banner-ombre-left
Falaises dans la baie de Bonifacio (Corse, 2006). © BRGM - Laurence Galliard

Suivi de la dynamique des banquettes de posidonie et de leur impact sur l’évolution du trait de côte en Haute-Corse

06.09.2018
Dans le cadre d’un partenariat entre la Direction Départementale des Territoires et de la Mer de Haute-Corse (DDTM-2B) et le BRGM, un modèle conceptuel d’évolution de quarante-quatre plages de poche du littoral de Haute-Corse a été élaboré à partir des résultats obtenus au cours des années 2013 et 2016. Ce modèle est basé sur la caractérisation géologique et géomorphologique de ces plages, la description des forçages météorologiques et des enjeux présents et s’appuie sur un atlas hydrodynamique, la caractérisation des phénomènes de submersion marine potentielle et le panel de modes de gestion intégrée des différentes plages alors préconisé.

Cette analyse sur les 44 plages de poche de Haute-Corse a toutefois montré certaines limites, notamment lorsque les plages sont caractérisées par la présence de banquettes de posidonies qui viennent perturber, le plus souvent positivement, la dynamique littorale.

Dans ce contexte, il était nécessaire de mettre en place un protocole de suivi adapté de la dynamique de ces banquettes afin de mieux comprendre leur interaction avec l’évolution de la position du trait de côte. Le suivi est basé sur l’utilisation d’appareils photographiques en mode time-lapse. Dans le cadre de l’étude, il a été mis en place sur trois sites pilotes : les plages de Pietracorbara, Méria et l’Ostriconi.

Des outils de traitement de ces images ont été développés afin d’obtenir des indicateurs qualitatifs et quantitatifs caractérisant la dynamique de ces banquettes ainsi que leur rôle sur l’évolution de la position du trait de côte. Ce suivi, réalisé entre mars 2016 et mai 2017, a permis de mettre en évidence la forte mobilité de ces banquettes, l’importance du contexte hydrodynamique (hauteur et direction de provenance de la houle) et de la structure des banquettes ainsi que leur rôle atténuateur vis-à-vis de l’érosion côtière. Ce type de suivi pourrait être associé à différents mode de gestion de ces banquettes pour étudier la meilleure manière de favoriser leur réimplantation sur la plage après la période estivale.

Formation de banquettes de feuilles mortes de posidonies sur la plage de Méria dans l’est du Cap Corse.

Formation de banquettes de feuilles mortes de posidonies sur la plage de Méria dans l’est du Cap Corse.

Contexte

L’évolution des plages dites "de poche" dépend de plusieurs facteurs tels que l’orientation de la plage, sa longueur, sa fermeture, sa géologie, son régime hydrodynamique ou encore la granulométrie de ses matériaux. De nombreux travaux scientifiques ont été entrepris afin de définir leur stabilité (Yasso, 1965) ou leur régime morphodynamique (oscillation vs rotation, Short and Masselink, 1999).

Dans le cadre d’un partenariat entre la Direction Départementale des Territoires et de la Mer de Haute-Corse (DDTM-2B) et le BRGM, une première étude a permis de caractériser la géologie du secteur, la géomorphologie de quarante-quatre plages de poche, les forçages météorologiques ainsi que les enjeux présents (Belon et al.,2013). Une deuxième étude (Belon et al., 2016) a eu pour objectif d’établir un atlas hydrodynamique, de caractériser les phénomènes de submersion marine potentielle ainsi que de préconiser un panel de modes de gestion intégrée des différentes plages en fonction de l’ensemble des informations recueillies (contexte géomorphologique, évolution du trait de côte, phénomène de submersion marine, présence d’enjeux…). Un modèle conceptuel d’évolution des plages a ainsi pu être élaboré. Cette analyse sur les quarante-quatre plages de poche de Haute-Corse a toutefois montré certaines limites, notamment lorsque les plages sont caractérisées par la présence de banquettes de posidonies qui viennent perturber la dynamique littorale.

La posidonie est largement répandue en Méditerranée, toutefois, contrairement aux herbiers (e.g. Agostini et al., 2002, Leredde et al., 2016 et Abadie et al., 2016), les banquettes sont peu étudiées et leur dynamique est encore mal comprise. Elles sont essentiellement constituées des feuilles de l’herbier Posidonia Oceanica mais peuvent également contenir le rhizome de la plante, du sédiment ainsi que divers débris végétaux dans des proportions qui varient selon chaque plage et au sein d’une même plage suivant l’axe cross-shore c’est-à-dire l’axe perpendiculaire à la plage (Simeone and De Falco, 2012).

La quantité de feuilles déposées sur la plage peut varier fortement en fonction des tempêtes : les vagues les plus puissantes engendrent une destruction des herbiers, favorisant ainsi les dépôts sur la plage tandis que d’autres tempêtes peuvent présenter un pouvoir érosif important. Il est en outre fréquent que les banquettes soient éliminées à l’approche de la saison estivale pour des raisons purement esthétiques. Cette action peut réduire fortement la protection de la plage face à l’érosion (Cancemi and Buron 2008 et 2010, Simeone ans De falco, 2013) d’une part car lors de l’opération du sable peut également être retiré de la page t d’autre part car les dépôts ne sont généralement pas remis en place.

Objectifs

Les objectifs de cette étude visaient à définir un protocole de suivi de la dynamique de ces banquettes de posidonies, de choisir des sites pilotes et de mettre en place ce suivi pendant une saison hivernale afin d’évaluer l’efficacité du protocole défini en fonction des évolutions observées.

Programme des travaux

Une première étape a consisté à établir un état des connaissances relatives à la formation des banquettes de posidonies, aux pratiques de gestion de ces banquettes en Corse ainsi qu’à leur rôle sur la dynamique du trait de côte.

Herbiers et banquettes de posidonies, impacts sur l’hydrodynamique des plages.

Herbiers et banquettes de posidonies, impacts sur l’hydrodynamique des plages.

Sur la base de ces connaissances, un protocole de suivi de la dynamique de ces banquettes a été défini à partir d’appareils photographiques time-lapse afin d’observer leur évolution au cours d’évènements tempétueux.

Trois sites pilotes, les plages de Méria et Pietracorbara à l’Est et la plage de l’Ostriconi à l’Ouest, ont été choisis, sur la base de critères géomorphologiques et hydrodynamiques afin de pouvoir comparer les observations, pour la mise en œuvre du protocole de suivi.

Enfin, des outils de traitement d’image et de visualisation des résultats ont été développés afin de mettre en place des indicateurs de suivi de la dynamique de ces banquettes et de leur rôle sur la dynamique du trait de côte.

Résultats obtenus

Le suivi a été réalisé au moyen d’appareils photographiques time-lapse entre mars 2016 et mai 2017.

Il a permis de mettre en avant la forte mobilité de ces banquettes durant un évènement énergétique. Ainsi, en l’espace de quelques heures, la plage peut subir plusieurs phases de retrait et de dépôt des banquettes. La dynamique des banquettes semble être directement liée à la structure de la banquette, ainsi qu’à la hauteur et la direction de provenance de la houle.

Schéma de formation de banquettes de posidonies en fonction de la hauteur et de la direction de la houle.

Schéma de formation de banquettes de posidonies en fonction de la hauteur et de la direction de la houle.

Des seuils énergétiques liés à la hauteur de la houle semblent également se dégager. Un seuil bas, en dessous duquel aucune mobilité de la banquette n’est observée, et un seuil haut, à partir duquel l’ensemble de la banquette est totalement détruite ont ainsi pu être identifiés. Ces seuils sont variables d’une plage à l’autre en fonction, notamment, de la structure de la banquette présente sur la plage.

Le rôle protecteur des banquettes de posidonies a également pu être mis en évidence de plusieurs manières, que ce soit en termes d’atténuation des vagues à la côte ou en générant une réelle limitation du recul du trait de côte.

Ces informations permettent de mieux comprendre la dynamique des banquettes et d’entrevoir des possibilités de gestion de ces banquettes pour une meilleure protection de la plage vis-à-vis de l’érosion côtière.

Il reste cependant des incertitudes quant au volume de feuilles mortes de posidonies nécessaire à une bonne protection de la plage, à l’interaction entre l’herbier submergé et les feuilles mortes déposées sur la plage, à la détermination des seuils de déplacement et de destruction des banquettes…

Par ailleurs, l’objectif de l’étude étant la compréhension du rôle de la dynamique des banquettes sur l’évolution du trait de côte, les suivis n’ont pas concerné des périodes d’enlèvement des banquettes. Afin de bien caractériser l’effet de cet enlèvement avant la période estivale, un suivi spécifique à plus long terme devra être mis en place, de préférence sur plusieurs sites présentant des modes de gestion différents des banquettes déjà suivies.

Partenaire

Direction Départementale des Territoires et de la Mer de Haute-Corse

BRGM - 3 avenue Claude-Guillemin - BP 36009 45060 Orléans Cedex 2 - France Tél. : +33 (0)2 38 64 34 34