banner-ombre-top
banner-ombre-left
Ecume de torrent himalayen (Lang Tang, 2009). © BRGM - Nathalie Dörfliger

Ressources en eau : mieux prévoir l’impact du changement climatique

22.07.2016
Dans un contexte de changement prévisible du climat, l’évaluation de la recharge des nappes et la prévision saisonnière des ressources en eau sont nécessaires pour anticiper et gérer les eaux souterraines de manière prévoyante et durable. Le BRGM déploie un ensemble de travaux afin de faire face à une attente sociétale croissante en la matière, et aux conséquences d’événements climatiques de plus en plus marqués.

"Aqui-FR", "Recharge AERMC" ou "MétéEAU des nappes" : trois projets de recherche complémentaires et emblématiques menés par le BRGM, à des stades d’avancement divers, mais qui traduisent la même volonté des scientifiques de répondre à des attentes sociétales croissantes en matière de prévision concernant les ressources en eau, et aux événements climatiques de plus en plus marqués.

La ressource en eau (superficielle et souterraine) pourrait être en effet fortement impactée par le changement climatique, et les questions concernent pêle-mêle la quantité et la qualité de la ressource en eau, les pressions, le changement lui-même, la sécheresse, les remontées de nappes ou le besoin de pouvoir disposer au plus vite d’une donnée récemment acquise…

Prévoir l’évolution des niveaux des nappes et simuler une série de scénarios de changement climatique

L’enjeu est considérable. En France, les eaux souterraines fournissent les deux tiers de la consommation en eau potable et 40% de l’eau agricole et industrielle (hors énergie) ! Elles jouent également un rôle important dans le fonctionnement des milieux aquatiques superficiels, à la fois pour le soutien des débits d'étiage et pour le maintien des zones humides. La diminution de la recharge des nappes, qui pourrait résulter du changement climatique, risque ainsi d’affecter les processus hydrologiques dans tous les compartiments du cycle de l’eau.

Avec Aqui-FR, qui réunit notamment Météo-France et l’IPSL-UMR METIS, il s’agit de développer une plateforme nationale de modèles hydrogéologiques régionaux couvrant une part significative du territoire métropolitain. Parmi les objectifs : tester différents modules de calcul de la recharge et simuler une série de scénarios de changement climatique. Le projet vise la mise en place des prévisions de l'évolution des eaux souterraines sur des durées allant d’une dizaine de jours à une saison, et même de faire des projections sur plusieurs décennies.

Aqui-FR a déjà démontré la faisabilité de rassembler sur une plateforme commune différentes applications hydrogéologiques régionales, dans le but de les exploiter pour le suivi, la prévision et les projections climatiques. Il reste à réaliser des prévisions réalistes et à produire une transmission de résultats en temps réel. Les prochains travaux visent aussi à compléter l’extension des aquifères inclus sur la plateforme, et à évaluer les résultats sur une longue période rétrospective.

Représentation 3D du système aquifère multicouche Nord Aquitain. © BRGM - Marc Saltel

Représentation 3D du système aquifère multicouche Nord Aquitain. © BRGM - Marc Saltel

Quel impact sur les aquifères du bassin Rhône-Méditerranée-Corse ?

Le projet Recharge AERMC cherche à évaluer l’impact prévisionnel du changement climatique sur la recharge des aquifères du bassin Rhône- Méditerranée-Corse, en mettant en oeuvre un ensemble de méthodes d’estimation de la recharge adaptées à tous les types d’aquifères rencontrés dans le bassin. Une carte de la recharge moyenne annuelle future sur le bassin a été établie. Elle montre l’amplitude de la baisse de la recharge qui pourrait avoir lieu selon différents scénarios climatiques : une chute globale de -5 % à -25 %, avec des secteurs plus touchés comme l’ouest de la région Languedoc-Roussillon et la Corse.

Enfin, le projet de recherche du BRGM MétéEAU des nappes met à disposition, en quasi-temps réel, des données brutes et valorisées issues des mesures effectuées sur le réseau piézométrique national. Objectif : associer ces données à des informations météorologiques et de débit de cours d’eau. Cela pourrait se traduire par la mise sur le marché d’un outil de prévision de l’évolution du niveau des nappes (hautes et basses eaux), sous forme de cartes et de courbes.

Carte de la recharge des entités BD-LISA à l’échelle du bassin Rhône-Méditerranée-Corse et des incertitudes associées au choix du ratio d’infiltration de la pluie efficace. © Cabarello et al., (2016).

Carte de la recharge des entités BD-LISA à l’échelle du bassin Rhône-Méditerranée-Corse et des incertitudes associées au choix du ratio d’infiltration de la pluie efficace. © Cabarello et al., (2016).

BRGM - 3 avenue Claude-Guillemin - BP 36009 45060 Orléans Cedex 2 - France Tél. : +33 (0)2 38 64 34 34