banner-ombre-top
banner-ombre-left
Un aquifère karstique en République Dominicaine (Bayahibe, République Dominicaine, 2008). © BRGM - Christophe Rigollet

Réseau de suivi des ressources en eau souterraine utilisées pour la production d’eau potable en Maine-et-Loire

13.10.2017
En Maine-et-Loire, comme dans d’autres départements en domaine sédimentaire, les ressources en eau souterraines sont sollicitées en plusieurs points pour l’approvisionnement en eau potable et représentent un enjeu de plus en plus sensible.

Visite de diagnostic d’un ouvrage de prélèvement 2017.  © BRGM

Visite de diagnostic d’un ouvrage de prélèvement 2017.  © BRGM

Contexte

Or, compte tenu du nombre d’interlocuteurs et de l’hétérogénéité des données de suivi acquises pour les différents sites, la situation ne peut pas être appréciée de manière globale. De ce fait, des problèmes affectant la production d’eau potable (ressources temporairement insuffisantes, perte de productivité d’ouvrages de prélèvement) peuvent alors survenir sans avoir été anticipés et sans pouvoir être gérés grâce à une synergie départementale.

Objectifs

Dans ce contexte et dans le cadre du Schéma Départemental d’Alimentation en Eau Potable (SDAEP), le Département de Maine-et-Loire, l’agence de l’eau Loire-Bretagne et les services de l’État (ARS, DDT) se sont associés au BRGM pour développer un outil permettant l’amélioration de la gestion des eaux souterraines et l’anticipation des épisodes de crise.

Sous la maîtrise d’ouvrage du Département, le BRGM a donc mis en place un réseau de suivi adapté pour apporter une vision synthétique et actualisée de l’état quantitatif des ressources à l’échelle départementale.

Programme des travaux

Le mode de fonctionnement ainsi que les outils informatiques (base de données locale et site internet) sont définis dans le cadre d’une étude préalable de faisabilité.

Le réseau de suivi quantitatif des eaux souterraines utilisées pour l’alimentation en eau potable est opérationnel depuis 2012. Au travail sur les données s’ajoutent des actions connexes de conseil (besoins en équipements, appuis techniques), de synthèse annuelle, de communication (plaquette, congrès), de développement et d’amélioration des outils.

Schéma de fonctionnement du Réseau AEP49, 2017. © BRGM

Schéma de fonctionnement du Réseau AEP49, 2017. © BRGM

Résultats obtenus

Le Réseau AEP49 intègre la totalité des 85 ouvrages de prélèvements en eau souterraine du Maine-et-Loire et s’appuie sur une forte synergie des services concernés à l’échelle du département (Département, DDT, ARS, AELB), des mairies, des syndicats d’eau et des exploitants.

Sur le site dédié au réseau, dont l’accès est sécurisé, les consultants accèdent à une base de référence homogène des connaissances, restituées par aquifère, par unité et par ouvrage. La situation des ressources en eau souterraine sollicitées est actualisée à chaque début de mois. Elle est présentée au travers d’indicateurs de situation.

Sur les fiches ouvrages, l’évolution du niveau des ressources est représentée en superposition avec celle des volumes prélevés de façon à pouvoir mieux apprécier l’évolution des ressources en eau souterraine selon leur exploitation.

A l’échelle du Département, l’enrichissement des données historiques permet d’analyser de façon étayée l’état des ressources en eau souterraine sollicitées pour l’approvisionnement en eau potable et donc d’améliorer la gestion de la ressource et l’anticipation des périodes dites « de crise ». Des secteurs fragiles ou sujets à l’influence de prélèvements saisonniers sont également mieux cernés, ce qui permet une programmation d’études ou de travaux de renforcement de la ressource dans le cadre du Schéma Directeur Départemental Eau Potable.

Exemple de carte de situation mensuelle (un indicateur par unité de production). © BRGM

Exemple de carte de situation mensuelle (un indicateur par unité de production). © BRGM

A l’échelle locale, les exploitants disposent d’une meilleure visibilité des possibilités de production et ont les moyens d’adapter l’exploitation de la ressource aux capacités de l’aquifère. L’analyse des données permet également d’identifier d’éventuelles pertes de productivité d’ouvrages. Il apparaît aussi que le fonctionnement du réseau a favorisé un réel progrès des suivis piézométriques et de volumes prélevés sur les ouvrages sollicités (47 ouvrages suivis fin 2012, 71 à fin 2016). Ces travaux ont ainsi permis aux exploitants de s’approprier l’importance de capitaliser et de valoriser les données de suivi des eaux souterraines acquises sur chaque ouvrage de prélèvements.

Actuellement, un réseau similaire est en cours de déploiement dans le département voisin de la Sarthe dans le cadre d’un partenariat avec le département de la Sarthe.

Exemple de restitution des données pour un ouvrage suivi. © BRGM

Exemple de restitution des données pour un ouvrage suivi. © BRGM

PARTENAIRES

Conseil départemental du Maine-et-Loire

Agence de l’eau Loire-Bretagne

RAPPORTS PUBLICS

BRGM/RP-59752-FR - Faisabilité d'un réseau de suivi départemental des ressources en eau souterraine utilisées pour la production d'eau potable Maine-et-Loire - Télécharger le rapport

BRGM/RP-61830-FR - Réseau de suivi départemental des ressources en eau souterraine utilisées pour l'AEP, Maine-et-Loire - Année 2011-2012 : Mise en serviceTélécharger le rapport

BRGM/RP-66144-FR - Réseau de suivi des ressources en eau souterraine utilisées pour l'AEP, Maine-et-Loire - Bilan 2015 et perspectives 2016Télécharger le rapport

BRGM - 3 avenue Claude-Guillemin - BP 36009 45060 Orléans Cedex 2 - France Tél. : +33 (0)2 38 64 34 34