banner-ombre-top
banner-ombre-left
Front de taille de la carrière de pierre ornementale (Chassagne, Côte-d’Or, 2007). © BRGM - François Michel

Reconnaissance et suivi de carrières souterraines abandonnées sous routes départementales en Charente-Maritime

11.08.2016
Depuis 1998, le BRGM assure une mission de reconnaissance et de suivi des carrières souterraines abandonnées situées à proximité de routes départementales.

Plusieurs visites de contrôle ont été réalisées ainsi que l'étude complémentaire de certaines carrières où un diagnostic géotechnique approfondi était recommandé ou de nouvelles reconnaissances de cavités découvertes au fil du temps ont été effectuées.

Le programme 2014-2015 poursuit les actions débutées en 1998.

Il intègre notamment :

  • la reconnaissance d’une nouvelle cavité dans la commune de Tesson, dite "carrière des Chênes" ;
  • les visites des carrières ayant fait l’objet de confortement : "Les Roches Sud" à Pons et "Chez Bruneteau Est" à Vénérand ;
  • les relevés des mesures sur les témoins plastiques de suivi d’ouverture de fissures qui ont été mis en place en 2011.

À noter dans la commune de Tesson qu’un puits situé à 60 mètres à l’ouest de la route départementale RD 138E1 donne vraisemblablement accès à une ancienne carrière qui ne correspond pas à celle étudiée en 2015. Il conviendra de s’assurer que la carrière à laquelle ce puits donne accès ne s’étend pas vers le sud, c’est-à-dire sous la route départementale RD 138E1.

En parallèle au travail réalisé, un document présentant les fiches synthétiques de chaque cavité susceptible d’affecter la stabilité de la voirie publique départementale de Charente-Maritime a été remis au Département. Il permet de connaître les modalités d’accès à une cavité car il contient les coordonnées des personnes à contacter. Ce document n’est pas public et n’est destiné qu’au seul usage du Département de la Charente-Maritime.

Vues de la carrière souterraine « Les Chênes » à Tesson (Charente-Maritime) © BRGM   

Vues de la carrière souterraine « Les Chênes » à Tesson (Charente-Maritime) © BRGM

Vues de la carrière souterraine "Les Chênes" à Tesson (Charente-Maritime). © BRGM

Contexte

Cette étude a été menée à la demande du Conseil départemental de Charente-Maritime.

Objectif

Depuis la réalisation, en 1995, d’un inventaire des carrières souterraines abandonnées de la région Poitou-Charentes par le BRGM à la demande de la DRIRE, un programme de reconnaissance et de suivi des cavités souterraines situées sous ou à proximité des routes départementales est mené par le BRGM à la demande du Département de la Charente-Maritime.

Plusieurs carrières ont ainsi fait l’objet de levés planimétriques à la boussole et au distance-mètre laser puis de pré-diagnostics géotechniques. Certaines ont par la suite fait l’objet de levés par des géomètres-expert puis ont été confortées voire remblayées en totalité. Toutes font l’objet d’une attention particulière de la part du BRGM.

Programme des travaux

Une nouvelle carrière, dite "des Chênes", découverte à proximité de la voirie départementale, sur le territoire de la commune de Tesson, a fait l’objet d’une reconnaissance.

Six carrières identifiées et caractérisées sur les communes de Pons, St-Georges-des-Coteaux, St-Savinien et Vénérand ont fait l’objet de visites de contrôle périodique.

En parallèle, un document spécifique pour les agents du Département a été élaboré. Il contient des fiches descriptives synthétiques de chaque cavité susceptible d’affecter la stabilité de la voirie publique départementale de Charente-Maritime. Il permet également d’en connaître les modalités d’accès (il contient notamment les coordonnées des personnes à contacter pour les visites). Ce document n’est pas public et n’est destiné qu’au seul usage du Département de la Charente-Maritime.

Résultats obtenus

Les levés effectués à la boussole et au distance-mètre laser, dont la précision est d’ordre métrique à décamétrique, indiquent que la « nouvelle » carrière repérée dans la commune de Tesson, ne sous-cave pas la voirie publique départementale mais s’en approche au plus près à 5 m. Les parcelles concernées par la présence de cette carrière sont occupées par des parcelles communales (voirie et chemin rural) et des parcelles privées dont une avec une habitation qui semble inoccupée mais en cours de rénovation.

Les observations effectuées dans cette carrière indiquent que la stabilité de la voirie n’est pas menacée directement. Cependant, plusieurs effondrements l’ont déjà affectée et d’autres se produiront à moyen terme. Il convient donc, pour la commune et pour les propriétaires privés, de s’assurer de l’extension et de la stabilité de cette ancienne exploitation sous leurs propriétés respectives.

Un ancien puits d’extraction a également été repéré depuis la surface, à proximité de la carrière visitée. Il se situe à 60 mètres à l’ouest d’une route départementale. Ce puits donne vraisemblablement accès à une ancienne carrière en partie noyée car la présence d’eau y a été observée, il ne s’agit cependant pas de la carrière des Chênes. Il conviendra de s’assurer qu’elle ne s’étend pas sous la route départementale. Ce contrôle sera réalisé au cours du programme couvrant la période 2016-2017.

Les visites des carrières ayant fait l’objet de confortement, à Pons et à Vénérand, ont permis de reporter sur plan la position de ces confortements. Leur position et leur dimensionnement permettent de constater que la stabilité de la route départementale est à présent assurée à moyen-long terme. Leur observation sera toutefois nécessaire tous les 5 à 10 ans afin de contrôler toute absence de dégradation dans le temps. Il est donc indispensable de maintenir un accès pérenne à ces deux carrières : en particulier, un aménagement devra être réalisé pour la carrière de Pons car il était en cours de comblement lors de notre visite.

Les relevés des mesures sur les témoins plastiques de suivi d’ouverture de fissures ont été réalisés. Ils ne sont pas encore exploitables, les précédents datant de 4 ans. Ils seront suivis d’autres mesures réalisées deux fois par an par des agents du Département de la Charente-Maritime qui les transmettront au BRGM pour analyse. Ces prochains relevés devront être effectués à l’hiver 2015-2016 puis à l’été 2016. Il est à préciser que malgré les confortements réalisés dans la carrière de Vénérand, il serait intéressant d’y poursuivre ces relevés deux fois par an, ce qui permettra de ne relever, dans une carrière confortée, a priori que la "respiration" de la carrière et pourrait apporter des éléments de comparaison pour les autres carrières suivies.

Partenaire

Conseil départemental de Charente-Maritime (17)

 Vue du pilier monté en 1999 entre 2 piliers de la carrière © BRGM

Carrière à Pons : Vue du pilier monté en 1999 entre 2 piliers de la carrière. © BRGM

BRGM - 3 avenue Claude-Guillemin - BP 36009 45060 Orléans Cedex 2 - France Tél. : +33 (0)2 38 64 34 34