banner-ombre-top
banner-ombre-left
Le centre d’essais environnementaux du BRGM (Orléans, Loiret, 2000). © BRGM

PRIME, PLAT’INN, MIMAROC : des plateformes d’expérimentation, pour soutenir l’innovation

14.12.2016
Développer des partenariats et des services pour les acteurs économiques dans les domaines de l’environnement, de l’économie circulaire et de la transition énergétique est une ambition forte du BRGM, formalisée dans son contrat d’objectifs avec l’État. La création de trois nouvelles plateformes expérimentales, PRIME, Plat’Inn et Mimaroc, traduit aujourd’hui cette volonté stratégique.

"L’expérimentation à différentes échelles, explique Hervé Gaboriau, directeur des laboratoires, a toujours été au coeur de l’activité du BRGM. Dès 1975, nous nous sommes dotés d’une Halle pilote de 2 000 m2, véritable miniusine initialement dédiée à la minéralurgie et où étaient développés diverses technologies et procédés innovants."

Cet outil, dont les domaines d’activité ont évolué en même temps que les missions de l’établissement, préfigure les nouvelles plateformes.

Entre le laboratoire et l’échelle industrielle

"Le BRGM souhaite aujourd’hui, poursuit H. Gaboriau, impulser une nouvelle dynamique dans ses relations avec le milieu économique, en lui proposant des outils qui constituent le chaînon intermédiaire entre le laboratoire et le terrain, entre la recherche et l’échelle industrielle."

En renforçant ses capacités expérimentales, le BRGM renforce ainsi sa capacité à venir en appui, en qualité d’institut Carnot, aux PME-PMI et aux filières, mais également à permettre aux grands donneurs d’ordre de réaliser ou faire réaliser des programmes de RDI (recherche, développement, innovation) sur des équipements dont ils ne disposent pas.

"Le BRGM, explique H. Gaboriau, s’est clairement positionné sur des thèmes porteurs d’enjeux et à fort potentiel d’innovation. Ces plateformes sont le reflet de ces ambitions." Plat’Inn s’intéresse ainsi aux écotechnologies dans une perspective d’économie circulaire. Dédiée au   traitement et au recyclage des ressources minérales et des déchets, nouvelles ressources de matières premières, la plateforme proposera des capacités de traitement de quelques dizaines de kilogrammes jusqu’à près de 5 tonnes.

PRIME est consacrée à l’ingénierie et à la métrologie environnementale, avec le développement et la validation de nouveaux dispositifs métrologiques, la gestion et la remédiation environnementales (sols, sous-sols, aquifères, sédiments) ainsi que le développement d’écotechnologies et de services associés. Elle s’inscrira au coeur du dispositif Pivots, qui regroupe un ensemble de plateformes d’innovation, de valorisation et d’optimisation technologique environnementales, soutenu par la Région Centre-Val de Loire (ARD 2020 : Ambition Recherche et Développement 2020 ; et CPER : Contrat de plan État-Région).

Mimaroc, enfin, vise l’utilisation du sous-sol pour la transition énergétique et l’atténuation du changement climatique. La plateforme se focalisera sur le stockage de CO2, le stockage d’énergie et la géothermie (en appui de l’actuelle plateforme géothermie, où sont testées les  performances d’échangeurs géothermiques et développés des outils innovants – voir en dernière page). Elle traitera en particulier les projets portés par le GIS Géodénergies (Investissements d’Avenir), dont le BRGM est partie prenante.

Échéances 2018 et 2019

La création de ces plateformes va s’appuyer sur un redéploiement de moyens existants ( extension et réaménagement de la halle pilote pour Plat’Inn / 1 000 m2, et PRIME / 1 000 m2) et sur la création d’un nouveau laboratoire de 250 m2 (Mimaroc). Chacune se verra dotée d’équipements expérimentaux multi-échelles innovants, pour un budget global de l’ordre de 11 M€ (travaux et équipements).

L’installation de Plat’Inn et PRIME devrait être achevée courant 2018 (2019 pour Mimaroc).

"Le montage de ces projets, précise H. Gaboriau, qui bénéficie d’une forte implication et d’un important financement des collectivités, région, département, agglo… associe étroitement des acteurs publics et privés, en particulier au sein du dispositif Pivots où l’on retrouve le CNRS,  l’INRA, l’université d’Orléans, Antea Group, le Studium, le pôle de compétitivité Dream… Cette volonté fédératrice et partenariale reflète une autre ambition : servir le développement et le rayonnement régional.

PRIME, plateforme pour la recherche et l’innovation en métrologie environnementale. Pilote plurimétrique. © BRGM - H. Fournié

Agrandir l'image
BRGM - 3 avenue Claude-Guillemin - BP 36009 45060 Orléans Cedex 2 - France Tél. : +33 (0)2 38 64 34 34