banner-ombre-top
banner-ombre-left
Après le programme de la carte géologique de la France à 1/50 000, le Référentiel géologique de la France propose une information géologique 3D, numérique, homogène et cohérente. Un nouveau défi scientifique pour le BRGM (2011). © BRGM

Partenariat avec Orano pour la bancarisation des données de 9 sites miniers dans la Banque de données du Sous-Sol

27.08.2018
Organisée et gérée par le BRGM pour le compte de l’État, la Banque de données du sous-sol (BSS) est la base nationale qui permet de conserver et de mettre à disposition les données déclaratives sur les ouvrages souterrains du territoire français. Initialement mise en œuvre au titre du code minier, la BSS s’est progressivement enrichie grâce à l’adoption de réglementations complémentaires (code de l’environnement, code de la santé publique, Loi sur l’eau, réglementation sur la géothermie,...).

À fin 2017, la BSS recensait 854 000 ouvrages (forages, sondages, puits, travaux de fouille, …), dont près de deux tiers sont en relation avec l’eau souterraine (points d’eau souterraine), et 2 616 000 documents numérisés (cartes, coupes géologiques, coupes techniques, notes et rapports). L’ensemble de ces informations est collecté par le réseau territorial du BRGM et plus particulièrement ses directions régionales, situées en métropole et en Outre-mer.

Afin de compléter les informations de la BSS, le BRGM a signé, en 2016, une convention de coopération lui ouvrant l’accès aux données de la société Orano (anciennement AREVA), qui a réalisé de nombreux ouvrages de prospection et d’exploitation minière en France métropolitaine parmi lesquels peu étaient identifiés dans la BSS.

Local de stockage des dossiers relatifs aux ouvrages d’exploration et d’exploitation de la société Orano. © BRGM

Local de stockage des dossiers relatifs aux ouvrages d’exploration et d’exploitation de la société Orano. © BRGM

Contexte

Le BRGM, en application de l'article 1er du décret n°59-1205 du 23 octobre 1959 relatif à l'organisation administrative et financière du BRGM, s'est vu confier par le Ministère de la Transition écologique et solidaire, la mission « [...] De recueillir, directement ou auprès d'autres détenteurs, valider, archiver et mettre à la disposition des usagers sous une forme appropriée les informations couvrant le territoire national ainsi que le plateau continental, parmi lesquelles celles concernant les fouilles, forages et levers géologiques recueillis en application du code minier ; [...] ».

Ainsi, le BRGM est habilité par les services de l'État, en application de l'article L. 412-1 du nouveau code minier, à « se faire remettre tous échantillons et se faire communiquer tous les documents et renseignements d'ordre géologique, géotechnique, hydrologique, hydrographique, topographique, chimique ou minier » recueillis à l'occasion de sondages, ouvrages souterrains ou travaux de fouilles et ce, quelle que soit leur profondeur.

Les données ainsi collectées et capitalisées au sein de la Banque de données du Sous-Sol (BSS) ont vocation à être mises à disposition du public sur le site Internet InfoTerre, géré par le BRGM. Ce site permet d'améliorer la connaissance du sous-sol pour tous ; les bureaux d'études peuvent en particulier y trouver des informations susceptibles d'optimiser leurs investigations. Cependant, suivant leur nature et leur originalité, certaines données de la BSS peuvent être confidentielles, temporairement ou de manière définitive.

Orano (anciennement Areva) est une multinationale française du secteur de l'énergie, œuvrant principalement dans les métiers du nucléaire. De ce fait, elle détient d’importantes archives d’informations géoscientifiques (300 mètres linéaires de boites d’archives en France métropolitaine) parmi lesquelles de nombreuses données pourraient être bancarisées au sein de la BSS.

Objectifs

L’objectif de ce projet est de numériser une partie des informations relatives aux ouvrages souterrains miniers, d’exploration ou de production détenues par Orano, afin d’enrichir le contenu de la BSS.

Programme des travaux

Pour ce faire, une convention de coopération technique a été signée en 2016 entre les deux organismes afin de permettre à une équipe de techniciens du BRGM de numériser, directement dans les locaux d’Orano à Bessines-sur-Gartempe (87), les documents susceptibles d’être bancarisés en BSS. En parallèle, afin d’optimiser les campagnes de collecte et de gestion des données, une méthodologie adaptée a été développée puis mise en œuvre.

Le BRGM a notamment numérisé des coupes géologiques ou techniques de grande longueur ainsi que les plans de localisation des ouvrages.

Compte-tenu de l’aspect confidentiel de certaines données, des informations préalablement scannées ont été volontairement masquées numériquement afin de garantir tous risques de divulgation a posteriori. Le contrôle de ce travail est réalisé conjointement avec les agents d’Orano qui suivent ce projet.

Résultats obtenus

À fin 2017, plus de 4 000 scans ont été réalisés (diagraphies, coupes de sondages percutants et carottés, coupes géologiques, …) sur 9 sites miniers, représentant une centaine de boites d’archives. Ces neuf sites se situent dans :

  • le Limousin (Gouzon, Le Maubert, La Ribière, Mailhaic-sur-Bénaize, Le Bernardin, La Côte Moreau) ;
  • les Alpes (La Lauzière, La Grange du Colonel) ;
  • le Morvan (Grury).

La bancarisation en BSS de ces données est en cours.

Numérisation de documents de grande longueur dans les locaux d’Orano. © BRGM

Numérisation de documents de grande longueur dans les locaux d’Orano. © BRGM

Partenaire

Orano

BRGM - 3 avenue Claude-Guillemin - BP 36009 45060 Orléans Cedex 2 - France Tél. : +33 (0)2 38 64 34 34