banner-ombre-top
banner-ombre-left
Le projet SYSMIN a permis la mise en oeuvre d'un système d'information géologique et minier pour le Niger (Niger, 2010). © BRGM - Pierre Le Bars

PanAfGeo, un programme sans précédent de formation des géologues africains

19.08.2016
Programme panafricain de coopération entre services géologiques européens et africains, PanAfGeo, piloté par le BRGM, va former sur trois ans près de 1200 géologues issus des 54 pays d’Afrique.

Améliorer la gouvernance du secteur minier : c’est la volonté affichée par les chefs d’États et de gouvernements africains en 2009, avec l’adoption d’un texte-clé, la "Vision minière pour l’Afrique". Sur un continent dont le potentiel minier est parmi les plus importants du globe, la question est cruciale et sa réponse passe par une amélioration de la connaissance géologique des ressources, un renforcement des compétences scientifiques et techniques et la mise en place des outils juridiques, administratifs et organisationnels permettant d’assurer une gestion durable du secteur, facteur de développement.

L’Union européenne, pour sa part, soucieuse de sécuriser ses approvisionnements en matières premières et d’être plus efficace et éco-responsable dans leur utilisation, a choisi de renforcer sa coopération avec l’Afrique en matière d’accès aux ressources minières et de gestion durable de celles-ci, volonté réaffirmée dans la feuille de route de la "Stratégie commune UE-Afrique 2014-2017". PanAfGeo en est l’une des illustrations.

Étude de la structure de la chaîne du Mayombe lors d’une école de terrain au Congo. © BRGM - Nicolas Charles

Étude de la structure de la chaîne du Mayombe lors d’une école de terrain au Congo. © BRGM - Nicolas Charles

Des formations de haut-niveau

"PanAfGeo, explique Nicolas Charles, chef de projet adjoint au BRGM, est un programme de 11 millions d’euros, co-financé principalement par l’Union européenne dans le cadre d’une subvention versée à un consortium de 12 services géologiques européens coordonnés par le BRGM, avec l’appui technique des Polonais (PGI) et des Italiens (ISPRA). Il est issu de travaux conduits conjointement par EuroGeoSurveys, organisation des services géologiques européens, et l’OAGS, son homologue africain."

Programme sur trois ans (2016-2018), PanAfGeo va dispenser des formations à environ 1200 géoscientifiques au cours d’une cinquantaine de stages organisés en différents points du continent, afin d’assurer un équilibre géographique et linguistique.

"Ces formations, en salle ou sur le terrain, d’une durée de quelques jours à quelques semaines, poursuit N. Charles, visent l’accès des stagiaires à des connaissances de hautniveau. Une sélection des candidats est donc opérée en amont par l’OAGS, suite à un appel à manifestation d’intérêt." Huit modules thématiques ont été définis* et confiés à un service géologique européen membre du consortium, associé à un co-leader africain.

"Ce projet très ambitieux, conclut N. Charles, consacre l’implication historique du BRGM sur le continent africain. Il bénéficie de l’extraordinaire capital d’expérience et de connaissances acquis lors de programmes structurants et de mise en réseau précédents, comme le SIG Afrique ou AEGOS, et bien sûr des programmes en cours."

*Cartographie géologique, Ressources minérales et inventaires miniers, Mine artisanale, Environnement minier, Risques naturels, Patrimoine géologique, Management des données géoscientifiques, Communication-Dissémination.

BRGM - 3 avenue Claude-Guillemin - BP 36009 45060 Orléans Cedex 2 - France Tél. : +33 (0)2 38 64 34 34