banner-ombre-top
banner-ombre-left
L'évapotranspiration, sur le fleuve Oyapok, près du village de Camopi, en Guyane. En région tropicale en moyenne près des 2/3 des eaux précipitées sont évapotranspirées par la végétation (Camopi, Guyane, 1995). © BRGM - Patrick Lachassagne

Mise en place d’un réseau de suivi morphologique des plages de la presqu’île de Cayenne

01.09.2013
Les plages sableuses de la presqu’île de Cayenne subissent des transformations morphologiques considérables sous l’influence du passage des bancs de vase amazoniens au large de la presqu’île et sous l’action érosive de la houle et des courants en période d’inter-bancs. Le BRGM a mis en place, avec la DEAL Guyane, un observatoire de l’évolution du trait de côte sur 3 ans.

L’évolution dans le temps de la morphologie des plages et du trait de côte, dans un secteur où l’aménagement du littoral est en perpétuel questionnement par rapport à l’extension de l’urbanisme du "Grand Cayenne", représente un paramètre essentiel pour les aménageurs. Il n’existe cependant aucun suivi régulier et pérenne de l’évolution du trait de côte et de l’évolution des plages.

C’est dans ce contexte que la DEAL Guyane et le BRGM se sont associés pour expérimenter pendant 3 ans la mise en place d’un observatoire de l’évolution des plages dans le secteur de Cayenne. Après un an de fonctionnement, ce projet pourrait être étendu à d’autres secteurs à enjeu de la Guyane.

Mise en place du tachéomètre pour lever un profil de plage

Mise en place du tachéomètre pour lever un profil de plage. © BRGM - M.Moisan

Contexte

Dans le cadre d’une convention d’une durée de 3 ans (2012-2014) entre la DEAL (Direction de l’Environnement de l’Aménagement et du Logement) et le BRGM, un réseau de suivi de mesures topo-morphologiques des plages de la presqu’île de Cayenne a été mis en place afin de suivre la dynamique des littoraux sableux.

Objectifs

Son objectif est de mieux comprendre l’évolution des plages et d’identifier les évolutions des phénomènes d’érosion à moyen terme pour fournir des éléments de prise de décisions aux aménageurs. En effet, les littoraux sableux de la presqu’île de Cayenne sont particulièrement dynamiques et les enjeux présents sur cette partie du littoral guyanais sont relativement importants (habitations, infrastructure routière, etc.). Or, la presqu’île de Cayenne est régulièrement menacée par l’érosion côtière et il n’existe pas à ce jour de véritables outils d’observation de la dynamique côtière.

Programme des travaux 

Le programme de travail mis en place pour 3 ans (2012-2014) prévoit donc :

  • de suivre à un pas de temps mensuel l’évolution topographique des plages au travers de levés de profils de plages sur les communes de Cayenne (anse de Montabo) et de Rémire-Montjoly (plage de Montjoly et anse de Rémire) ;
  • d’en interpréter les résultats en termes d’évolution du trait de côte de la zone ;
  • d’en déduire des éléments de compréhension quant à la dynamique littorale et aux processus qui façonnent les paysages, pour permettre aux aménageurs de mieux prendre en compte les contraintes spécifiques d‘évolution du littoral dans leur politique de développement des secteurs concernés.

Résultats obtenus 

Au cours de cette première année, une méthodologie a été mise en place, 12 profils de plage ont été mesurés mensuellement sur les plages de Montabo, Montjoly et l’anse de Rémire. Les mesures effectuées ne montrent pas d’évolution importante, ni alarmante au cours de l’année 2012. Elles représentent l’évolution naturelle des plages en fonction des forçages météo-marins saisonniers et la dynamique sédimentaire en situation inter-banc (espace situé entre deux bancs de vase sur le littoral de la Guyane).

Plusieurs évolutions du réseau sont proposées :

  • Pour les deux prochaines années, il est proposé d’adapter la fréquence des mesures de profils de plage en fonction de la saisonnalité des houles. Les mesures continueront d’être mensuelles pour les mois de décembre, janvier, février et mars, période de fortes houles. Puis, à partir du mois d’avril, les mesures seront réalisées tous les deux ou trois mois jusqu’au mois de décembre, soit un total d’environ 8 mesures par an et par profil de plage. Cependant, il est possible d’adapter le rythme des mesures au cas par cas, notamment en fonction d’un épisode érosif particulièrement aigu.
  • Il est également proposé de compléter le réseau de suivi. Des profils complémentaires pourront ainsi être ajoutés dans le secteur de l’Anse de Rémire, entre la plage de Goslin (dite "plage des Brésiliens") et "l’auberge des plages", qui connaît actuellement une érosion importante (épisode du 14 et 15 janvier 2013).
  • Enfin, ce réseau d’observation pourrait être étendu aux plages de Kourou. En effet, le littoral de Kourou concentre des enjeux importants soumis au risque d’érosion, notamment dans le secteur de la "plage des roches" où des boudins géotextiles ont été installés depuis 2012 pour protéger un hôtel. Actuellement, aucune action de suivi n’y est engagée alors que ce littoral est soumis aux mêmes contraintes physiques que la presqu’île de Cayenne.

Exemple des profils levés sur un des points de suivi (profil 11 Anse de Rémire - Auberge des plages)

Exemple des profils levés sur un des points de suivi (profil 11 Anse de Rémire - Auberge des plages). © BRGM

PARTENAIRE

  • DEAL Guyane

RAPPORT PUBLIC

  • BRGM/RP-61695-FR - Mise en place d'un réseau de suivi morphologique des plages de la presqu'île de Cayenne. Rapport intermédiaire - Télécharger le rapport

BRGM - 3 avenue Claude-Guillemin - BP 36009 45060 Orléans Cedex 2 - France Tél. : +33 (0)2 38 64 34 34