banner-ombre-top
banner-ombre-left
Le lac temporaire des Rives, dans un ensemble de pinacles dolomitiques du Bathonien des Causses (Causse du Larzac, prés du Caylar, Hérault, 2004). © BRGM - Paul Le Strat

Inventaire du patrimoine géologique du Languedoc-Roussillon

03.02.2014
Le BRGM et la DREAL ont dressé l’inventaire du patrimoine géologique du Languedoc-Roussillon. 253 sites ont été recensés, pour reconstituer l’histoire géologique régionale longue de presque 600 millions d’années. Un atout scientifique, pédagogique, culturel, économique et touristique.

Qu’est-ce-que le patrimoine géologique ?

Le patrimoine géologique englobe tous les objets et/ou sites qui symbolisent la mémoire de la Terre, de l’échelle de l’échantillon à l’échelle des paysages.

Un minéral rare, un fossile animal ou végétal présentant un caractère esthétique ou revêtant une signification scientifique pour reconstituer l’histoire géologique mais aussi enseigner les sciences de la Terre font partie du patrimoine géologique.

Un site dont les dimensions peuvent embrasser plusieurs dizaines de km² et dont la morphologie reflète l’histoire géologique en constitue également un élément.

Le patrimoine géologique en Languedoc-Roussillon

En Languedoc-Roussillon, le patrimoine géologique présente une valeur scientifique et pédagogique. De nombreux sites permettent de reconstituer l’histoire géologique régionale longue de presque 600 millions d’années.

L’histoire montre la forte empreinte de la géologie sur l’homme :

  • cadre de vie (maisons troglodytes dans les gorges, pastoralisme sur les Causses, forte démographie sur les plaines côtières…),
  • utilisation de matériaux de construction (toit de lauze dans les Cévennes...)
  • ressources minérales (mines à plomb-zinc de la Montagne noire, mines cuprifères de Cabrières…),
  • utilisation de sources thermales à des fins médicales,
  • utilisation des eaux souterraines (Fontaine d’Eure et aqueduc du Pont du Gard, source et captage du Lez,…).

La géologie variée du Languedoc-Roussillon (terres calcaires, granitiques, argileuses…) influence également la biodiversité et est un facteur essentiel permettant d’expliquer la répartition des espèces animales et végétales.

Le patrimoine géologique de la région représente donc des valeurs scientifiques et pédagogiques, culturelles, touristiques, sociales, écologiques, économiques, médicales…qu’il est nécessaire de préserver.

Objectifs du projet

L'inventaire du patrimoine géologique est accessible à tous et permet de sensibiliser le grand public à la géodiversité et de mieux la prendre en compte dans les projets d’aménagement.

Plus précisément, il a pour objectifs :

  • d’identifier l’ensemble des sites et objets d’intérêt géologique, in situ et ex situ,
  • de collecter et saisir leurs caractéristiques sur des fiches appropriées,
  • de hiérarchiser et valider les sites à intérêt patrimonial,
  • d’évaluer leur vulnérabilité et les besoins en matière de protection.)

Photo de Orgues d’Ille-sur-Têt

Orgues d’Ille-sur-Têt. © BRGM

Périmètre de l’inventaire

L’inventaire réalisé en Languedoc-Roussillon concerne le patrimoine géologique de surface du territoire terrestre. Dans un premier temps, il n’inclut donc pas les collections géologiques, ni les sites marins, ni les sites souterrains.

Les sites inventoriés peuvent être naturels ou anthropiques. Ainsi l’inventaire est-il principalement composé de géosites, d’affleurements, de points de vue, de carrières, de sources…

Une co-maîtrise d’ouvrage de la direction régionale du BRGM et de la DREAL Languedoc-Roussillon

L’inventaire du patrimoine géologique a débuté en septembre 2008 et s’est déroulé en deux temps :

  • de septembre 2008 à septembre 2009 : une première phase de pré-inventaire ayant permis d’identifier 757 sites régionaux présentant un intérêt géologique, de les décrire sommairement et de les hiérarchiser,
  • de septembre 2009 à juillet 2013 : une deuxième phase d’inventaire proprement dit, ayant permis de cartographier et décrire finement 253 sites parmi les plus à enjeux de la phase précédente.

Organisation de l'inventaire 

Schéma représentant l'organisation de l'inventaire géologique en Languedoc-Roussillon

Schéma représentant l'organisation de l'inventaire géologique en Languedoc-Roussillon.

Résultats du projet 

Un premier recensement de la diversité régionale

253 sites ont été inscrits à l’inventaire sur l’ensemble de la région, pour une superficie de 3 578 km², soit 13% du territoire régional (en faisant abstraction des superpositions).

Les sites sont de dimensions très variables, s’échelonnant de quelques dizaines de mètres carrés (carrières, gisements, sources…) à plusieurs centaines de kilomètres carrés (plateaux, massifs, bassins, vallées…). 

Une cartographie des sites étudiés

La cartographie des sites est diffusée sur le portail cartographique de la DREAL.

Perspectives d'évolution

L’inventaire du patrimoine naturel est un inventaire continu, ce qui signifie que les sites actuellement présents dans l’inventaire pourront faire l’objet de modifications de leurs contours, de leur description ou de leur évaluation en cas d’évolution de leurs caractéristiques. Un retrait de l’inventaire pourra même être envisagé en cas de destruction ou d’altération forte d’un site.

Inversement, de nouveaux sites d’intérêt patrimonial élevé pourront être ajoutés (par exemple certains sites identifiés lors du pré-inventaire), selon un rythme encore à définir.

Par ailleurs, l’inventaire actuel étant limité aux objets géologiques superficiels du territoire terrestre, un élargissement aux sites souterrains, aux collections géologiques ou encore aux sites marins pourra être envisagé dans un second temps.

POUR ALLER PLUS LOIN

En savoir plus sur l'inventaire géologique du Languedoc-Roussillon sur le site internet de la DREAL

Télécharger la plaquette de présentation de l'inventaire

BRGM - 3 avenue Claude-Guillemin - BP 36009 45060 Orléans Cedex 2 - France Tél. : +33 (0)2 38 64 34 34