banner-ombre-top
banner-ombre-left
Accumulation de sédiments pollués dans un fleuve (Roumanie). © BRGM - François Blanchard

Gestion de crise : pollution par des huiles usagées lors des inondations de juin 2016 à Nemours (Seine-et-Marne)

27.10.2017
Le 1er juin 2016, une crue historique du Loing, qui s’est prolongée durant plusieurs jours, est survenue et a engendré plusieurs pollutions aux hydrocarbures localisées dans onze villes de Seine-et-Marne (77).

Terrain affecté par des huiles usagées (Nemours). © BRGM

Terrain affecté par des huiles usagées (Nemours). © BRGM

Contexte

La fuite la plus importante se situe sur la commune de Nemours, au niveau de l’avenue de Lyon. Pendant cette crue, les sapeurs-pompiers du Service Départementale d’Incendie et de Secours (SDIS77) et le CEntre de Documentation, de Recherche et d'expérimentations sur les pollutions accidentelles des Eaux (CEDRE) ont procédé aux premières mesures d’urgence, afin de limiter au maximum les conséquences environnementales engendrées par ces huiles.

Après la décrue, le 9 juin 2016, la zone de défense d’Île-de-France a sollicité le BRGM pour apporter son expertise concernant cette pollution aux hydrocarbures s’étendant sur plusieurs hectares (parcelles publiques et privées).

Objectif

Le BRGM a été missionné pour assister l’État et les collectivités locales (et plus particulièrement la ville de Nemours) dans la gestion de cette crise sanitaire et environnementale exceptionnelle, en apportant son expertise dans la gestion des sites et sols pollués.

Programme des travaux

Le travail s’est déroulé en trois phases :

  • La gestion de crise.
    Le BRGM est intervenu en urgence le 10 juin 2016 sur la ville de Nemours afin d’identifier les sources potentielles des impacts constatés sur le secteur de l’avenue de Lyon. Des échantillons des huiles usagées ont été prélevés au cas où des analyses seraient jugées nécessaires. Tel ne fut pas le cas car la nature identique des polluants rendait peu probable la possibilité de discriminer la contribution de chacune des sources.
    Le BRGM a également participé à deux réunions de crise en présence des élus locaux, de représentants de l’État (ARS, DRIEE et SDIS) et de personnels municipaux, pour apporter un éclairage d’expert.
  • La poursuite de l’appui technique.
    Elle s’est articulée autour de séances de travail la préfecture de Seine-et-Marne, le Conseil départemental, la Ville de Nemours, les services de l’État (ARS, DRIEE et SDIS), des représentants des compagnies d’assurance, l’agence de l’Eau et le CEDRE. L’objectif de ces réunions était de définir les modalités de la participation éventuelle des assureurs à la dépollution des sites impactés (publics et privés)
    Des visites des zones impactées connues et relevant du domaine public ont été réalisées des modalités de gestion des impacts ont été proposées pour le domaine public.
  • L’Assistance à Maîtrise d’Ouvrage.
    Le BRGM assiste la ville de Nemours pour la dépollution des zones publiques et orphelines impactées avec notamment l’accompagnement de la Ville dans la consultation et le choix d’un maître d’œuvre spécifique et des entreprises de travaux.

Résultats obtenus

Lors de sa visite de la zone de l’avenue de Lyon le 10 juin 2016, le BRGM a pu confirmer les premières hypothèses émises par la Police de l’Eau, à savoir la fuite de 2 cuves enterrées de stockage d’huiles moteur usagées, présentes au droit d’une ancienne station-service désormais non exploitée. Ces deux cuves présentaient un défaut d’étanchéité ayant permis aux huiles d’être expulsées puis répandues à la surface des eaux en crue sur une zone de plusieurs hectares. Si une partie de ces huiles s’est probablement dispersée dans le Loing, l’autre partie s’est déposée à la surface des sols, des jardins et de certaines maisons lors de la décrue, malgré les mesures d’urgence du SDIS77 permettant de limiter les surfaces concernées (réalisation d’opérations de pompage-écrémage et mise en place d’absorbants). Ces constats ont permis notamment de définir les principales recommandations concernant :

  • les mesures d’urgence au niveau des zones sources et des habitations (interdiction d’arroser avec les eaux souterraines dans l’attente de résultats d’analyse, interdiction de consommer des végétaux produits dans la zone, contrôle de la qualité du sol, de l’air des habitations et des eaux souterraines),
  •  et les actions à réaliser dans un second temps (modalité de gestion des pollutions, de surveillance et de protection des riverains voulant éventuellement nettoyer eux-mêmes les jardins impactés).

De juin à septembre, en parallèle des réunions d’appui technique détaillées ci-dessus, le BRGM a réalisé une étude de vulnérabilité des captages d’alimentation en eau potable (AEP) localisés dans le secteur de Nemours. Cette étude, communiquée à l’ARS en août 2016, met en évidence une vulnérabilité élevée pour deux captages et deux sources présentes sur la commune de Saint-Pierre-lès-Nemours.

Des visites de l’ensemble des zones publiques ou orphelines présentant un impact ont également été effectuées, afin d’apprécier les travaux à réaliser. L’avenue de Lyon à Nemours doit être objet de travaux de dépollution. Pour les autres villes, les travaux nécessaires sont très limités. Le BRGM a prodigué auprès des mairies concernées des conseils et a orienté ces collectivités vers des sociétés spécialisées. Enfin, le BRGM a tenu un inventaire des zones (publiques ou privées) sur lesquelles un impact a été constaté ou pour lesquelles une intervention du CEDRE a été réalisée (168 cas au total).

Enfin, le BRGM a accompagné la ville de Nemours dans la conception d’un cahier des charges pour la consultation d’entreprises (Maître d’Œuvre et entreprises de travaux) afin d’assurer les opérations de dépollution des zones publiques et orphelines de l’avenue de Lyon. Le choix, par la ville, des entreprises est en cours. Les travaux devraient être réalisés d’ici la fin du premier semestre 2017.

PARTENAIRE

Ministère chargé de l’Environnement

BRGM - 3 avenue Claude-Guillemin - BP 36009 45060 Orléans Cedex 2 - France Tél. : +33 (0)2 38 64 34 34