banner-ombre-top
banner-ombre-left
Campagne ReunEM de géophysique héliportée à la Réunion. © BRGM - René Carayol

Géophysique héliportée à La Réunion pour mieux connaître le proche sous-sol

30.05.2014
Le projet ReunEM a permis de réaliser une couverture complète de l’île de La Réunion par géophysique héliportée. Dans le contexte du changement climatique, le BRGM améliore la connaissance du sous-sol pour prévenir les risques, évaluer les ressources en eau ou encore le potentiel géothermique.

Le projet ReunEM consistait à réaliser, pendant l’hiver austral 2014, une couverture héliportée complète de La Réunion en magnétisme et électromagnétisme haute résolution, similaire à celles réalisées à Mayotte en 2010 et en Martinique et Guadeloupe en 2013. Le traitement des données produit une imagerie de type "scanner" des 200 premiers mètres du sous-sol.

Projet de géophysique héliportée à La Réunion ReunEM

Le projet ReunEM a permis de réaliser, pendant l’hiver austral 2014, une couverture héliportée complète de l’île de La Réunion en magnétisme et électromagnétisme haute résolution. © BRGM

Dans le contexte particulier de La Réunion (contexte insulaire, formations volcaniques, besoins en matériaux, en eau, présence de nombreux risques…), ces levers permettent une investigation globale. Pour ses opérations aéroportées, le BRGM choisit, après appel d’offre, des opérateurs à la pointe des différentes méthodes, ce qui permet d’adapter les choix et de bénéficier des dernières avancées technologiques.

Cartographier les ressources en matériaux et en eau, prévenir les risques

Dans leur ensemble, ces données ont des applications directes, notamment pour :

  • cartographier les matériaux à l’échelle de l’île : imagerie des secteurs de roches dures en surface et en profondeur, mais aussi identification des épaisseurs de formations meubles d’altération (argiles) qui entravent l’accès aux gisements et qui dans certains cas peuvent aussi être utilisables,
  • orienter la prospection de nouvelles ressources en eaux souterraines : imagerie globale de la géométrie des roches aquifères, de l’intrusion saline, etc.,
  • contribuer à la prévention des risques naturels : imagerie des zones argileuses, des glissements potentiels, amélioration de la connaissance des grands glissements de terrain (Grand-Ilet, Hell-Bourg…),
  • améliorer la connaissance pour l’évaluation du potentiel géothermique de La Réunion (hors cœur du Parc National),
  • fournir une imagerie géophysique 3D moderne utile à tous les acteurs du sol et du sous-sol, en particulier pour améliorer la connaissance de la géologie et pour mettre à jour la carte géologique de La Réunion.

Avantages de la technique aéroportée

La prospection héliportée :

  • est adaptée aux milieux insulaires volcaniques et montagneux (imagerie d’ensemble, non limitée par les accès, le foncier ou le couvert végétal),
  • apporte une vision globale des objets (gisements de roches, aquifères, glissements, sols…) sans les contraintes et les limitations des prospections au sol,
  • a un coût au kilomètre linéaire très faible en raison d’une grande efficacité de réalisation,
  • fournit des résultats facilement intégrables aux documents de planification territoriale de La Réunion.

PARTENAIRES

  • Projet cofinancé par le FEDER, fond européen de développement régional.
  • Autres partenaires financiers : Région Réunion, ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, BRGM.
  • Partenaire scientifique : Université de la Réunion.

POUR ALLER PLUS LOIN

Lire le dossier de presse

En savoir plus sur la géophysique aéroportée

BRGM - 3 avenue Claude-Guillemin - BP 36009 45060 Orléans Cedex 2 - France Tél. : +33 (0)2 38 64 34 34