banner-ombre-top
banner-ombre-left
Le portail InfoTerre et son application pour téléphones mobiles et iPad i-InfoTerre permettent chaque jour de diffuser et rendre intéropérables toutes les données géoréférencées sur le sol et le sous-sol (2010). © BRGM

Évolution de la Banque de données du Sous-sol (BSS)

30.10.2017
Les informations sur le sol et le sous-sol sont rassemblées, traitées et diffusées par un outil qui a plus de 50 ans d’existence : la Banque de données du Sous-Sol (BSS).

InfoTerre – Diffusion du SI BSS.  © BRGM

InfoTerre – Diffusion du SI BSS.  © BRGM

Contexte

Ce Système d’Information (SI) inclut un certain nombre de thématiques et d’outils, parmi lesquels :

  • La bancarisation, gestion et sélection thématiques des ouvrages (BSS-menu, BSS-eau) ;
  • La gestion harmonisée des données déclarées par les directions régionales (BSS-dcl) ;
  • La bancarisation des données déclaratives et descriptives des ouvrages (GesFor, BSS-menu, verifU2) ;
  • L’interprétation des logs géologiques (LogISO, logs RGF) appuyée sur des lexiques de référence (Référentiel Géologique de la France - RGF) ;
  • La mise à disposition des informations pour différents outils et portails de diffusion des données (InfoTerre, BSS-eau, BSS-gth, SIGES, …) ;
  • L’alimentation des données piézométriques et des analyses qualité dans le portail national ADES (en lien avec BSS-eau).

Objectifs

L’actuelle BSS nécessite d’évoluer afin de simplifier et uniformiser les processus d’acquisition, de traitement et de diffusion des données. C’est l’objet du projet de refonte, prévu sur une durée de 3 ans (2016-2018).

Cette refonte se profile dans le contexte favorable de la politique de transition numérique répondant entre autres au souci de l’État de simplifier les procédures administratives. La mise en place, à terme, d’un portail unique de télédéclaration de l’ensemble des ouvrages souterrains (projet DUPLOS) y contribuera.

Programme des travaux

En 2016, le BRGM a identifié quatre actions prioritaires :

  • réaliser une migration de la base de données Oracle vers PostGreSQL ;
  • rationnaliser et uniformiser les outils développés pour la BSS ;
  • intégrer un nouvel identifiant (non significatif) pour l’instruction de la BSS ;
  • lancer les spécifications des évolutions ultérieures de la BSS, tout en garantissant le maintien en conditions opérationnelles.

Résultats obtenus

Le premier acte de cette refonte s’est traduit par l’évolution du web service de la BSS permettant, par exemple, pour la Géothermie de Minime Importance (GMI), de pouvoir saisir le caractère « reconnaissance » d’un ouvrage.

Le second acte s’est concrétisé, le 15 novembre 2016, par la mise en place du nouvel identifiant des ouvrages :

  • Pour tous les nouveaux ouvrages qui intègrent la BSS depuis le 15/11/2016 : mise en place d’un nouveau format de codification non signifiante qui prendra désormais la forme : BSS000AAAA.
  • Pour tous les ouvrages existant dans la BSS avant le 15/11/2016 : attribution d’un code au nouveau format tout en conservant l’ancienne codification.

Ces travaux de refonte se poursuivent en 2017, avec les objectifs suivants :

  • finalisation de la migration, et arrêt complet des outils de gestion sur la base Oracle ;
  • création d’un référentiel «  points d’eau » pour les données de la BSS-Eau ;
  • travaux sur les lexiques, nomenclatures, processus,… afin de proposer des améliorations vis-à-vis de la qualité de la donnée diffusée.

Interface de BSS-Menu. © BRGM

Interface de BSS-Menu. © BRGM

Pour fin 2017, l’objectif est de disposer des spécifications du futur modèle conceptuel du SI BSS, de définir la mise en place d’un référentiel ainsi que les principes d’évolution, de rationalisation et de maintenance des outils.

BRGM - 3 avenue Claude-Guillemin - BP 36009 45060 Orléans Cedex 2 - France Tél. : +33 (0)2 38 64 34 34