banner-ombre-top
banner-ombre-left
Une plage de sable blanc sur l'île de la Grande Glorieuse (Iles Eparses, France, 2002). © BRGM - Jean-Christophe Audru

Caractérisation et cartographie de l’aléa recul du trait de côte sur le littoral de Mayotte

08.10.2018
Le cyclone Hellen (2014) à Mayotte, et la tempête Xynthia (2010) en métropole sont venus souligner la vulnérabilité du littoral national face aux épisodes extrêmes météo-marins. A la suite de ces évènements, la politique de prévention des risques côtiers engagée par l’Etat a été renforcée avec la volonté annoncée d’approuver plusieurs centaines de Plans de Prévention des Risques Naturels Littoraux (PPRL) dans les années à venir.

La DEAL Mayotte a ainsi sollicité le BRGM afin de caractériser et cartographier l’aléa recul du trait de côte en vue de l’élaboration du PPRL des communes du territoire de Mayotte. Ce travail a été réalisé en conformité avec le cadre méthodologique national tout en prenant en compte les spécificités tropicales de Mayotte (cyclones, récifs coralliens, mangroves, etc.).

Les aléas ont été caractérisés en combinant une approche quantitative incluant des outils de calcul dédiés et une approche à dire d’expert permettant de valider, et au besoin adapter, les méthodes nationales. Pour ce faire, la disponibilité de données historiques et la connaissance du terrain se sont révélées cruciales.

Littoral de Mayotte.

Littoral de Mayotte.

Contexte

Le littoral mahorais est exposé aux risques littoraux et présente une vulnérabilité certaine face aux phénomènes côtiers. La présence d’enjeux à proximité du littoral ainsi que la forte pression démographique contribuent à inciter les pouvoirs publics à prendre en compte ces phénomènes afin d’éviter d’accroitre ces risques sur le territoire mahorais.

Suite au cyclone Hellen (2014), la DEAL de Mayotte a ainsi sollicité le BRGM afin de caractériser l’aléa recul du trait de côte dans le but d’établir, à terme, des Plans de Préventions des Risques Littoraux (PPRL).

Objectif

L’objectif principal du projet était de caractériser l’évolution morphologique historique du littoral de Mayotte en s’appuyant sur les diverses études déjà réalisées, mais également à partir des ortho-photographies disponibles sur la période 1950-2012 afin d’obtenir des informations quantitatives sur l’évolution du trait de côte.

Pour ce faire, le littoral de Mayotte présentant des morphologies diverses et variées, une méthodologie adaptée, en lien avec le Guide méthodologique d’élaboration des Plans de Préventions des Risques Littoraux (Ministère chargé de l’Environnement, 2014), a dû être élaborée.

L’objectif était, in fine, d’évaluer la projection du trait de côte à un horizon de 100 ans sur le pourtour du littoral de Mayotte, en prenant en compte le maintien de la tendance historique d’évolution du trait de côte dans les années à venir.

Programme des travaux

Les actions mises en œuvre dans le cadre de ce projet ont été les suivantes :

  • Caractérisation des différentes morphologies présentes sur le littoral de Mayotte ;
  • Élaboration d’une méthodologie de caractérisation du recul historique du trait de côte sur chaque secteur ;
  • Calcul du taux de recul moyen historique du trait de côte sur l’ensemble de l’île ;
  • Définition d’un trait de côte de référence ;
  • Projection de ce trait de côte de référence à 100 ans ;
  • Définition d’un recul maximum pour un évènement cyclonique donné.

Résultats obtenus

Ce projet a permis de réaliser trois cartographies :

  • une carte de synthèse de l’évolution historique du trait de côte au 1/10 000 précisant les différents indicateurs du trait de côte historique, la position des profils, les types d’ouvrages, ainsi que les classes de vitesses de recul associées ;
  • une carte de zonage de l’aléa recul du trait de côte au 1/5 000  intégrant le trait de côte de référence (2012) ainsi que la limite informative de l’aléa avec prise en compte du changement climatique ;
  • une carte des morphotypes du littoral de Mayotte.

Extrait de la carte de synthèse de l’évolution historique du trait de côte.

Extrait de la carte de synthèse de l’évolution historique du trait de côte.

Extrait de la carte de zonage de l’aléa recul du trait de côte.

Extrait de la carte de zonage de l’aléa recul du trait de côte.

Extrait de la carte des morphotypes du littoral.

Extrait de la carte des morphotypes du littoral.

L’étude a permis d’évaluer qu’environ 37% du linéaire côtier est caractérisé par une dynamique de recul du trait de côte, le reste du littoral affichant plutôt une relative stabilité dynamique. Sur les 37% du linéaire en recul, trois classes de vitesse de recul ont été estimées :

  • 2% du linéaire serait en recul fort (supérieur à 20 cm par an) ;
  • 5% du linéaire serait en recul modéré (compris entre 10 et 20 cm par an) ;
  • 30% du linéaire serait en recul faible (compris entre 2 et 10 cm par an).

Partenaire

DEAL de Mayotte

BRGM - 3 avenue Claude-Guillemin - BP 36009 45060 Orléans Cedex 2 - France Tél. : +33 (0)2 38 64 34 34