banner-ombre-top
banner-ombre-left
Récupération de données piézométriques sur un ordinateur portable de terrain (2009). © BRGM

Aquaref surveille de près les milieux aquatiques

31.01.2019
Sorte de labo virtuel collaboratif, Aquaref, consortium d'organismes scientifiques, a fêté ses dix ans. Le palmarès est éloquent pour ce laboratoire national de référence dédié à la surveillance des milieux aquatiques et au sein duquel le BRGM joue un rôle central pour de nombreux travaux : guides, méthodes, essais collaboratifs, appuis techniques et actions d'anticipation.

Investigations dans un puits avec une sonde pour mettre en évidence l'existence (ou non) d'hétérogénéités de composition dans l'eau. © BRGM - F. Gal

Investigations dans un puits avec une sonde pour mettre en évidence l'existence (ou non) d'hétérogéités de composition dans l'eau. © BRGM - F. Gal

Compte tenu des nombreux enjeux environnementaux et sanitaires, la surveillance des milieux aquatiques nécessite de porter une attention particulière aux données recueillies. Pour ce faire, elle a besoin de garantir leur fiabilité grâce à des méthodes et des outils appropriés. C’est l’objectif principal du consortium Aquaref, qui regroupe depuis 2007 le BRGM, l’Ifremer, INERIS, Irstea et le LNE. Il mène des programmes d’appuis scientifiques et techniques soutenus par l’agence française pour la biodiversité (AFB) et le ministère de la Transition écologique et solidaire (MTES).

Les experts et scientifiques apportent des compétences complémentaires et pluridisciplinaires pour nourrir des travaux collaboratifs au sein d’un laboratoire "sans mur", "virtuel".

Logo 10 ans Aquaref

Le dixième anniversaire, en 2017, a été l’occasion pour les acteurs de faire un bilan des travaux menés, lors du colloque 10 années d’études, d’appui scientifique et technique aux politiques de surveillance des milieux aquatiques - Bilan et perspectives.

Fiabilisation de l'ensemble de la chaîne d'acquisition des données

L’un des axes majeurs des actions d’Aquaref concerne la fiabilisation de la chaîne d’acquisition des données, depuis le besoin réglementaire jusqu’à la bancarisation, en passant par l’échantillonnage et l’analyse. Il s’agit là d’un enjeu important de la Directive Cadre sur l’Eau.

Les travaux d’Aquaref ont pu, en une dizaine d’années, balayer un spectre très large d’activités. Des études scientifiques et techniques ont consisté à organiser des essais d’intercomparaison sur l’échantillonnage ou l’analyse, à développer des méthodes d’analyse de polluants réglementés… Elles ont débouché sur le transfert de bonnes pratiques via la préparation de guides nationaux de recommandations, sur la contribution à la normalisation française et internationale, ainsi que sur l’organisation de journées techniques à destination des préleveurs ou des laboratoires.

360 rapports techniques en accès libre, 60 fiches méthodes, 17 journées techniques.

Des actions d’appui sont également réalisées pour le MTES (préparation de textes réglementaires), l’AFB (dispositif d’agrément des laboratoires prestataires) et pour les agences et offices de l’eau (mise en place opérationnelle de la surveillance).

Enfin, Aquaref se place en anticipation par une veille scientifique permanente et des exercices à large échelle permettant de tester l’applicabilité de nouveaux outils ou méthodes de surveillance.

Des spécificités au sein d'une expertise analytique nationale partagée

Les résultats de dix ans de travaux collaboratifs peuvent se résumer ainsi : une expertise analytique nationale partagée de façon originale et féconde entre des organismes complémentaires possédant chacun leur spécificité.

Le BRGM apporte son expertise analytique et métrologique sur les matrices environnementales et son expertise sur les eaux souterraines. Il est en charge au sein d’Aquaref de piloter les actions relatives à l’amélioration des opérations d’échantillonnage et contribue notamment aux études techniques sur les eaux souterraines : maîtrise des risques de contamination, incertitudes liées à l’échantillonnage, rédaction de guides techniques nationaux…

Déploiement d'échantillonneurs passifs en rivière. © BRGM - A. Togola

Déploiement d'échantillonneurs passifs en rivière. © BRGM - A. Togola

Ses laboratoires spécialisés en géosciences et accrédités participent aux développements analytiques pour les substances des listes de surveillance des masses d’eau souterraine et des sédiments. Ces travaux sont mis à disposition sous forme de "fiches méthodes" sur le site web Aquaref.

Le BRGM coordonne aussi l’appui technique au ministère, à l’AFB et aux agences et offices de l’eau.

Au-delà des aspects réglementaires actuels, la surveillance des milieux aquatiques doit sans cesse évoluer. L’anticipation reste un maître mot d’Aquaref, au sein duquel le BRGM travaille avec ses partenaires sur la validation et l’applicabilité de nouvelles méthodes de surveillance comme les techniques d’échantillonnage passif et de screening non ciblé (par spectrométrie de masse haute résolution).

Un BRGM au coeur de cette expertise partagée donc, et qui a contribué activement à une surveillance des milieux aquatiques de qualité !

BRGM - 3 avenue Claude-Guillemin - BP 36009 45060 Orléans Cedex 2 - France Tél. : +33 (0)2 38 64 34 34