banner-ombre-top
banner-ombre-left
Glissement de terrain de Salazie à La Réunion. © BRGM - René Carayol

Appuis à l’ONF à La Réunion pour l'évaluation des risques naturels

11.08.2016
De par sa situation géographique, son type de relief et sa nature géologique, l’île de La Réunion est soumise à une large gamme de phénomènes naturels à risques. Dans ce contexte, le territoire domanial géré par l’Office national des forêts (ONF), qui couvre environ 40% de la surface de l’île, compte de nombreux secteurs et linéaires (sentiers et pistes forestières en particulier) menacés par de forts aléas de type mouvements de terrain. Pour évaluer et limiter les risques potentiels sur les personnes et les infrastructures existantes ou en projet, l’ONF s’appuie régulièrement sur l’expertise technique du BRGM en matière de risque géologique.

Les interventions du BRGM peuvent revêtir différentes formes (évaluations du risque, conseils pour la sécurisation de secteurs, installation et/ou suivi d’instruments de contrôle des terrains instables, analyses et synthèses de données acquises sur le terrain…) et survenir suite à des évènements climatiques à l’origine de désordres, en conditions "normales" lorsque la sécurité des personnes ou des biens se trouve menacée par des objets géologiques ou dans le cadre de chantiers en cours.

Les objectifs des expertises sont de déterminer la cause de l’instabilité constatée, d’évaluer le niveau de risques résiduels et, si besoin, de proposer des solutions de mise en sécurité. Au cours de la période 2014-2015, une dizaine d’interventions a été réalisée : diagnostics géologiques suite à des éboulements ou dans le but de prévoir la réouverture de secteurs fermés au public suite à des événements antérieurs ou encore définition de priorités d’action pour améliorer la sécurisation d’un sentier.

Sentiers ouverts et fermés (La Réunion) © ONF

Sentiers ouverts et fermés (La Réunion). © ONF

Contexte

De par sa situation géographique, son type de relief et sa nature géologique, l’île de La Réunion est soumise à une large gamme de phénomènes naturels à risques. Dans ce contexte, le territoire domanial géré par l’ONF - qui couvre environ 40% de la surface de l’île - compte de nombreux secteurs et linéaires (sentiers et pistes forestières) menacés par de forts aléas de type mouvements de terrain.

Pour évaluer et limiter les risques potentiels sur les personnes et les infrastructures existantes ou en projet, l’ONF s’appuie régulièrement sur l’expertise technique du BRGM.

Objectif

Les objectifs des missions sont les suivantes :

  • déterminer la cause de l’instabilité constatée ;
  • évaluer le niveau de risques résiduels ;
  • si besoin, proposer des solutions de mise en sécurité.

Programme des travaux

Les interventions peuvent revêtir différentes formes : 

  • évaluations du risque, analyses d’impact et conseils de sécurisation après évènements climatiques (fortes pluies, cyclones, etc.) à l’origine de désordres ;
  • conseils pour la sécurisation, en conditions "normales", de secteurs et linéaires gérés par l’ONF (îlets, aires de récréation, voies de communication, sentiers de randonnée, etc.) où la sécurité des personnes ou des biens peut se trouver menacée par des objets géologiques ;
  • conseils pour la sécurisation de chantiers en cours ;
  • installation et/ou suivi d’instruments de contrôle des terrains instables ;
  • analyses et synthèses de données acquises sur le terrain en format numérique (cartographie compatible SIG).

Résultats obtenus

Une dizaine d’interventions a été réalisée en 2 ans :

  • Diagnostic géologique suite à un éboulement sur la Route Forestière n°20 de la Plaine d’Affouches  : début décembre 2013, un éboulement d’environ 25 à 30 m3 s’est produit, sur la route forestière n°20 dans la section, fermée au public, traversant le rempart dominant l’îlet à Guillaume, à environ 600 m après la barrière fermant la route. Cet éboulement a bloqué le passage, limitant tout accès des agents ONF à la forêt en exploitation au niveau de la Plaine d’Affouches.
  • Diagnostic géologique d’un éboulement sur le sentier Dassy  : suite au passage du cyclone Bejisa le 02/01/2014, un éboulement s’est produit sur le sentier Dassy, sur le tronçon reliant l’Entre-Deux au Bras de la Plaine, vers le tiers inférieur du rempart.
  • Diagnostic géologique d’urgence suite à deux éboulements survenus sur le sentier de Grand-Bassin.
  • Diagnostic géologique dans la perspective d’une ouverture du sentier : le sentier Bérénice permet de franchir le rempart en rive droite de la rivière Langevin entre Grand Galet et les Hauts de Jean Petit, sur le territoire de Saint-Joseph. Ce sentier est fermé depuis 2002, suite au passage du cyclone DINA. Dans la perspective d’une ouverture du sentier au public avec son inscription au PDIPR (Plan Départemental des Itinéraires de Promenade et de Randonnée), l’ONF a sollicité le BRGM en avril 2014 pour une expertise des risques géologiques pouvant affecter le sentier. Par ailleurs, l’association du Grand Raid de La Réunion, prévoit également de faire passer les concurrents du raid (env. 2 500 pers. en 1 à 2 jours) sur ce sentier et a sollicité les services de l’ONF pour s’assurer de la possibilité d’un tel évènement.
  • Diagnostic géologique pour la réouverture de la Cascade Biberon : suite à l’éboulement du 17 juin 2014 à la cascade Biberon faisant 2 victimes, le site a été totalement fermé au public. En avril 2015, l’ONF a sollicité le BRGM pour réaliser un diagnostic de risques dans un objectif de réouverture du site.
  • Définition des priorités d’action pour améliorer la sécurisation du sentier de l’Ilet à Guillaume.  Le sentier menant à l’Ilet à Guillaume depuis le site de la « Fenêtre », sur le territoire de Saint-Denis, est fermé depuis 1994 du fait des risques géologiques qui l’affectent. Seuls les agents de Véolia l’empruntent mensuellement pour les opérations de contrôle et de nettoyage de l’adduction d’eau potable du Bras Guillaume. En 2014, le BRGM a réalisé une expertise pour le compte de la mairie de Saint-Denis sur l’exposition de la canalisation d’eau potable posée sur ou sous ce sentier. Cette étude a permis de définir les niveaux d’exposition du secteur face aux instabilités gravitaires du versant, du talus dominant et aval, et de détailler les mesures de sécurisation à mettre à œuvre pour améliorer la protection de l’adduction et par conséquent du sentier. Suite à cette expertise et dans la perspective d’une valorisation touristique et patrimoniale de l’Ilet à Guillaume, les services du Conseil départemental en charge de la valorisation du patrimoine du Département ont demandé aux services de l’ONF d’évaluer les possibilités de réouverture du sentier au public. Dans cette perspective, l’ONF a sollicité le BRGM, en août 2015, afin de définir les priorités d’actions qui permettront d’améliorer la sécurisation du sentier dans cette perspective de réouverture.
  • Diagnostic géologique de risques sur le Sentier de Roche Plate (lieu-dit La Brèche, Mafate) suite à un éboulement  : l’ONF a sollicité le 12/01/2016 le BRGM Réunion pour réaliser un diagnostic de risques suite à un éboulement d’environ 10-15 m3, constaté le 08/01/2016 dans la matinée par des randonneurs, sur le sentier reliant Roche-Plate à Ti Col (Maïdo), au lit-dit La Brèche, sur le territoire de la commune de Saint-Paul, dans le cirque de Mafate. Le déclenchement de cet événement pourrait être expliqué par l’occurrence d’un phénomène pluvieux intense (cumul de pluie > 300 mm en 4 jours) dans les jours précédant l’éboulement.

Partenaire

ONF de La Réunion

Expertise de Grand Bassin.

Expertise de Grand Bassin.

Tronçon situé entre La Passerelle du Bras Guillaume et La Fenêtre ayant fait l’objet d’un diagnostic global pour la réouverture du sentier (Rapport RP-65239-FR).

Tronçon situé entre La Passerelle du Bras Guillaume et La Fenêtre ayant fait l’objet d’un diagnostic global pour la réouverture du sentier (Rapport RP-65239-FR).

Exemple de tableau de synthèse des observations et des recommandations hiérarchisées sur le sentier de l’Ilet à Guillaume.

Exemple de tableau de synthèse des observations et des recommandations hiérarchisées sur le sentier de l’Ilet à Guillaume.

 secteur impacté à plusieurs reprises par des problématiques d’éboulements. Sentier emporté en 2004. Éboulement sur le sentier en 2016.

Sentier de la brèche : secteur impacté à plusieurs reprises par des problématiques d’éboulements. Sentier emporté en 2004. Éboulement sur le sentier en 2016.

 secteur impacté à plusieurs reprises par des problématiques d’éboulements. Sentier emporté en 2004. Éboulement sur le sentier en 2016.

Sentier de la brèche : secteur impacté à plusieurs reprises par des problématiques d’éboulements. Sentier emporté en 2004. Éboulement sur le sentier en 2016.

Risque résiduel sur le sentier de la brèche.

Risque résiduel sur le sentier de la brèche.

BRGM - 3 avenue Claude-Guillemin - BP 36009 45060 Orléans Cedex 2 - France Tél. : +33 (0)2 38 64 34 34