banner-ombre-top
banner-ombre-left
Vue panoramique de nuit des installations de la centrale géothermique du site de Bouillante (Bouillante, Guadeloupe, 2003). © BRGM - D. Guyenon

Les apports de la sociologie aux projets de géothermie profonde : cas d’études de la vallée de Roseau, Bouillante et Vieux-Habitants

30.10.2017
Les 9 et 10 septembre 2015, un séminaire dédié à la géothermie s’est tenu en Guadeloupe. Organisé par la Région Guadeloupe, l’ADEME et leurs partenaires, dont le BRGM, son but était de restituer les travaux menés au titre du projet INTERREG, Géothermie Caraïbe 2. La finalité de ce projet était de préparer les conditions nécessaires pour faire émerger, dans l’Arc antillais, des projets de production d’électricité d’origine géothermique.

Habitation située à proximité immédiate des installations de la centrale géothermique de Bouillante. © BRGM

Habitation située à proximité immédiate des installations de la centrale géothermique de Bouillante. © BRGM

Contexte

Parmi les principales conclusions présentées lors de ce séminaire, deux d’entre elles, citées ci-après, ont conduit à la réalisation de la présente étude, en partenariat avec l’ADEME :

  • « durant toutes les phases d’un projet géothermique, la conduite en parallèle d’études environnementales et d’études sociales est une nécessité qui s’impose » ;
  • « à toutes les étapes d’un projet, une concertation avec les parties prenantes doit être menée et une information régulière doit être apportée aux populations concernées ».

Or un projet de développement géothermique est appelé à s’étaler dans le temps, pour dix ans ou plus, entre les études initiales et l’engagement des premiers travaux. A quel moment est-il pertinent d’intégrer les parties prenantes ? Comment les intégrer ? Quelle méthodologie adopter ? Les enjeux et préoccupations des populations sont-elles les mêmes d’un territoire à un autre ? Comment garder le lien entre les parties prenantes lorsque le projet ou l’exploitation ne se déroule pas selon les prévisions initiales ?

Objectif

En réponse à ces questions, l’objectif de ce projet est de réaliser un guide pratique intégrant des retours d’expériences en milieu volcanique insulaire, pour faciliter l’intégration environnementale et sociale d’un projet de géothermie profonde pour la production d’électricité.

Programme des travaux

Cet objectif passe par :

  • Un retour d’expérience des études et démarches d’intégration sociale sur le projet de la vallée de Roseau en Dominique (Wotten Waven) ;
  • La transposition en Martinique et en Guadeloupe de ces démarches.

Pour réaliser ces travaux, l’étude s’est articulée en trois étapes :

  • Compréhension de la sociologie antillaise et des clés du débat public et de la concertation ;
  • Analyse critique des études et des rapports d’installations ou de projets de géothermie en Guadeloupe et Dominique, et confrontation avec les réalités du terrain ;
  • Recommandations quant à la stratégie à adopter pour une bonne acceptabilité de projets de géothermie profonde et réalisation de fiches pratiques associées.

Résultats obtenus

Outre le guide qui contient des recommandations et l’identification de points de vigilance, plusieurs fiches pratiques pour un dialogue territorial ont été établies :

  • Fiche 00 - Stratégie de dialogue territorial en phase avec un nouveau projet de géothermie ;
  • Fiche 01 - Identification des parties prenantes et des enjeux d’un territoire ;
  • Fiche 02 - Atténuation et compensation ;
  • Fiche 03 - Débat public ou concertation ? ;
  • Fiche 04 - Atelier de co-construction d’un projet.

Analyse cartographique des parties prenantes du projet de Géothermie de Bouillante.

Analyse cartographique des parties prenantes du projet de Géothermie de Bouillante.

PARTENAIRES

ADEME

Université Paris 8

BRGM - 3 avenue Claude-Guillemin - BP 36009 45060 Orléans Cedex 2 - France Tél. : +33 (0)2 38 64 34 34