banner-ombre-top
banner-ombre-left
Bâtiments de Port-au-Prince détruits lors du séisme qui a ravagé Haïti en janvier 2010 (2010). © BRGM - Jean-Marc Mompelat

"Des outils de gestion de crise, de l'amont à l'aval de l'événement"

13.03.2015
Interview de Jean-Luc Foucher, directeur Risques et Prévention du BRGM. Pour anticiper, prévenir et gérer les risques naturels et anthropiques du sol et du sous-sol, le BRGM met en œuvre des programmes de recherche, des outils de diagnostic et d’aide à la décision.

La "gestion de crise" évolue. On parle aujourd'hui de "gestion intégrée et multirisques"...

La gestion du risque impose une démarche plurielle et globale, intégrée, qui appréhende l’ensemble des  phénomènes - et des acteurs - dès  l’amont. Le BRGM intervient aujourd’hui à un triple niveau : l’amélioration continue de la connaissance de base sur l’aléa et la vulnérabilité, la mise au point d’outils de compréhension des phénomènes et le développement d’outils opérationnels de prévention et d’aide à la gestion de crise. Cette démarche à très large spectre, appuyée sur de nombreux travaux de recherche, s’est notamment traduite en  2013 par la contribution aux plans de prévention des risques littoraux en Aquitaine, au plan (national) Cavité, à l’animation d’un nouvel exercice Richter en Haute-Provence - afin  de tester les procédures départementales de gestion de crise en cas de séisme - ou encore la publication d’une thèse consacrée aux aspects assurantiels de la tempête Xynthia.
 

Et à l'international ?

Le caractère mondial des risques nous a conduits à nous intéresser à la réduction de la vulnérabilité des grandes agglomérations face aux risques naturels. Cela a été  le cas avec  les travaux de microzonage réalisés à Port-au-Prince, en Haïti. Le BRGM a également engagé en 2013 un vaste programme de connaissance et de cartographie de Santo Domingo, en République dominicaine. Ce projet vise à mieux caractériser l’aléa sismique de l’agglomération et, sur une partie de la ville, à déterminer la vulnérabilité du bâti, avec pour objectif une meilleure planification urbaine et la mise en place des conditions favorables à la résilience en cas de crise.
 

Qu'en est-il des changements globaux et de leurs conséquences ?

La problématique des risques côtiers liés aux changements globaux, notamment climatiques, est une préoccupation de sécurité majeure depuis plusieurs années. Nous travaillons à caractériser l’aléa submersion marine auquel les territoires côtiers sont ou pourraient être confrontés, en nous appuyant sur une approche historique des événements et sur des analyses de données de vagues, niveaux d’eau, conditions météo… afin  d’élaborer des modèles numériques susceptibles de reproduire les phénomènes et leurs conséquences en fonction des conditions locales. Outre les cartes d’aléas actuels, nous établissons des  scénarios prospectifs pour définir les aléas futurs, sur la base des scénarios d’évolution climatique élaborés par le GIEC.

BRGM - 3 avenue Claude-Guillemin - BP 36009 45060 Orléans Cedex 2 - France Tél. : +33 (0)2 38 64 34 34