banner-ombre-top
banner-ombre-left
Dante - Vallée de Tolmin, Parc national du Triglav (Slovénie, 2010). © BRGM - Stéphanie Pinson

"Il faut désormais une approche multidisciplinaire pour la gestion des ressources en eau"

13.03.2015
Interview de Nathalie Dörfliger, directrice Eau, Environnement et Ecotechnologies du BRGM. Le BRGM est parmi les acteurs de premier plan dans l’élaboration de solutions durables pour l’eau, enjeu majeur du 21e siècle.

On accorde une importance plus grande à la socioéconomie dans la gestion de l'eau...

Il est important d’explorer de nouvelles pistes pour la gestion de la ressource en eau.  La loi sur l’eau et les milieux aquatiques de 2006 a imposé la restauration du bon état quantitatif des masses d’eau souterraines d’ici à 2015, or il n’est pas simple de déterminer une règle de répartition de l’eau pour les aquifères déficitaires. De plus dans le contexte de changement climatique, certaines régions seront plus affectées que d’autre par la sécheresse ou un déficit en eau. Parmi les pistes étudiées par le BRGM, la « théorie du marché de l’eau » permet d’offrir de la flexibilité, de réduire les conflits et de maximiser l’utilisation de l’eau. Les sciences économiques apportent de nouveaux outils pour l’évaluation de scénarios d’utilisation et de protection de la ressource en eau et de protection de ressources dites "stratégiques".
 

Concernant la qualité des eaux souterraines, quels sont les nouveaux moyens mis en oeuvre ?

Le BRGM a mené des travaux scientifiques sur la compréhension des processus de transfert de nitrates, de sélénium ou de radionucléides. L’approche est multiéchelle (de l’expérimentation à la simulation numérique), aussi bien pour l’exploitation d’aquifères que pour leur gestion avec des recommandations sur les niveaux repères à ne pas  dénoyer par exemple. Le BRGM a aussi testé et développé des  barrières réactives à utiliser avant la recharge d’aquifères par des eaux traitées.
 

Dans le futur, va-t-on coupler économie et approches scientifiques ?

Oui, l’avenir est multidisciplinaire, avec une approche hydro-économique  qui considère des   scénarios et leur évaluation économique couplés à des modélisations de processus de transfert de contaminants classiques et émergents. Il nous faudra aussi valoriser l’ensemble des données sur la quantité et la qualité des eaux souterraines afin  de créer des  indicateurs et des  outils de prévision. Le tout, en développant et renforçant nos partenariats avec des industriels, dont des PME.

BRGM - 3 avenue Claude-Guillemin - BP 36009 45060 Orléans Cedex 2 - France Tél. : +33 (0)2 38 64 34 34