banner-ombre-top
banner-ombre-left
Cascade (Espagne, 2014). © daviddelossan - Fotolia

Forum "Quand l'eau révèle le monde"

14 Janvier 2017 - Paris
Le BRGM participe au forum "Quand l'eau révèle le monde", organisé le samedi 14 janvier 2017 par le journal Libération à Paris, en partenariat avec Veolia. Une journée de débats au siège de la rédaction, aux côtés de personnalités venues d’horizons variés.

S’il est un sujet qui concerne tous les autres, c’est celui de l’eau. Parler de l’eau potable, c’est observer le monde et ses inégalités : souvent, aux problèmes de gouvernance, aux vulnérabilités, se superposent les difficultés d’accès à l’eau. C’est aussi regarder du côté des villes et de l’innovation : au sud comme au nord, celles-ci doivent s’adapter aux besoins croissants des citadins. L’eau est intrinsèquement liée à la planète. Protéger l’eau c’est préserver la nature et les hommes, quand l’eau elle-même est déjà aux premières loges du changement climatique : inondations, sécheresses et intempéries. Enfin sans l’eau, il n’est pas de santé, d’alimentation et de développement possible.

L’ensemble de ces sujets sera abordé aux côtés de personnalités venues d’horizons variés : experts environnementaux, spécialistes du développement, responsables d’ONG, personnalités politiques, diplomates et grands patrons, réunis samedi 14 janvier 2017 au siège de la rédaction de Libération, à l'occasion du forum "Quand l'eau révèle le monde".

Le BRGM, expert dans le domaine de l'eau souterraine

Nathalie Dörfliger, responsable de la direction Eau, Environnement et Ecotechnologies du BRGM, interviendra lors de ce forum sur le thème "Recycler l’eau pour alimenter les nappes souterraines", dans le cadre de la table ronde "L'eau-delà".

Dans le contexte du changement climatique actuel, on anticipe une potentielle baisse de la recharge des nappes, pouvant atteindre 50% dans les cas les plus défavorables en France.

La gestion active de cette ressource est un levier pour mieux concilier l’offre et la demande en dépit des aléas saisonniers ou climatiques. Un type majeur de gestion avancée de la ressource est la recharge artificielle des nappes, qui est une pratique visant à augmenter les volumes d’eau souterraine disponibles en favorisant, par des moyens artificiels, son cheminement jusqu’à l’aquifère. Un aquifère peut être réalimenté à partir de deux types d’eau : les eaux de surface issues des cours d’eau et les eaux usées traitées.

LIEU

Rédaction de Libération
29 Rue de Châteaudun
75009 Paris

POUR ALLER PLUS LOIN

En savoir plus sur ce forum "Quand l'eau révèle le monde"

Lire la tribune de Nathalie Dörfliger : "Comment progresse la recherche sur la réutilisation des eaux usées ?"

BRGM - 3 avenue Claude-Guillemin - BP 36009 45060 Orléans Cedex 2 - France Tél. : +33 (0)2 38 64 34 34