banner-ombre-top
banner-ombre-left
Le Conquet (Finistère), le 10 mars 2008 (événement Johanna). © S. Lamarche

Changement climatique : le BRGM au coeur de l'action

04.09.2015
Engagé au sein de plusieurs alliances ou réseaux de recherche scientifique à l’échelle française et européenne, le BRGM est fortement impliqué dans les actions d’adaptation et d’atténuation du changement climatique.

Le service géologique national doit assurer pleinement son rôle dans cette mobilisation, car au-delà des impacts du changement climatique sur la biosphère, les enveloppes fluides (océan et atmosphère) et les sols, il existe des liaisons (directes ou indirectes) avec les enveloppes solides de notre planète, y compris au-delà de quelques mètres de profondeur.

Le BRGM contribue aux efforts de la communauté scientifique pour évaluer les conséquences des changements globaux sur l’érosion des sols et du littoral, les submersions marines et remontées de nappes, les mouvements de terrain, ainsi que la ressource en eau (aspects quantitatifs et qualitatifs). Il participe également au développement de technologies s’inscrivant dans la transition énergétique et susceptibles de contribuer à l’atténuation du changement climatique (stockage géologique du CO2, stockage d’énergie, géothermie).

La flèche sableuse du Cap Ferret devra continuer de s’adapter aux modifications imposées notamment par la remontée et la variabilité du niveau des océans

La flèche sableuse du Cap Ferret devra continuer de s’adapter aux modifications imposées notamment par la remontée et la variabilité du niveau des océans. © Observatoire de la Côte Aquitaine - Olivier Chaldebas

S’inscrire dans la transition énergétique pour contribuer à l’atténuation du changement climatique

Le stockage et la séquestration du CO2, qui repose sur les résultats de R&D acquis depuis une trentaine d’années, est une des pistes recommandée par le GIEC pour l’atténuation du changement climatique. Il faut encore développer des démonstrateurs, mettre en place les cadres juridique et financier et apporter à la société tous les éléments scientifiques lui permettant de juger du bien-fondé des stockages profonds de CO2.

Les réservoirs géologiques offrent aussi d’autres opportunités pour la gestion de l’intermittence des sources d’énergie décarbonée comme le solaire ou l’éolien (stockage de chaleur intersaisonnier, d’hydrogène ou d’air comprimé), ou encore pour le stockage de différents fluides dont les hydrocarbures.

Enfin, le BRGM participe à la promotion et au développement de la géothermie, énergie renouvelable puisée dans la chaleur naturelle de la Terre.

Préserver les ressources en eaux souterraines et en minerais

Les tensions sur les ressources en eau vont croître avec le changement climatique. Les défis sont nombreux : préservation de la qualité des eaux, influence des épisodes climatiques extrêmes, accès et gestion raisonnée de la ressource… Le BRGM joue un rôle clé dans la protection des ressources en eaux souterraines.

La prospection, l’extraction et les traitements liés à l’exploitation des ressources minérales sont très énergivores. Les efforts de R&D dans ce domaine doivent permettre de limiter les effets des activités anthropiques sur le climat. En s’inscrivant dans le concept d’économie circulaire, le BRGM travaille sur les technologies permettant de rendre les exploitations minières plus durables et économes en ressources énergétiques et en eau, ainsi que sur l’optimisation des processus de recyclage des métaux.

Prévenir les risques pour s’adapter au changement climatique

Le BRGM travaille à l’observation, la compréhension et la modélisation des effets du changement climatique sur l’érosion des sols et du littoral, les submersions marines et remontées de nappes, les risques de mouvements de terrain. Il développe des analyses conduisant à des stratégies nouvelles pour les territoires, leur aménagement et l’adaptation de leurs activités.

L’exigence politique et sociétale dans ces domaines est grandissante. Le BRGM développe d’indispensables approches multirisques intégrant à la fois les impacts globaux du changement climatique et les conséquences plus locales des activités anthropiques.

POUR ALLER PLUS LOIN

Consulter les projets scientifiques du BRGM liés au changement climatique

Lire le numéro spécial de la Revue Géosciences : "Géosciences et changement climatique"

BRGM - 3 avenue Claude-Guillemin - BP 36009 45060 Orléans Cedex 2 - France Tél. : +33 (0)2 38 64 34 34