banner-ombre-top
banner-ombre-left
Un géologue devant un affleurement de calcaires plissés en chevrons au bord du lac Volta dans la carrière d’Oterkpolu (Ghana, 2008). © BRGM - Jean-Yves Roig

Nouvel accord-cadre BRGM-CNRS

04.07.2013
Le BRGM et le CNRS ont signé le 3 juillet un nouvel accord-cadre afin d’élargir la coopération initiée il y a près de 30 ans entre les deux organismes.

François Démarcq, directeur général délégué du BRGM et Alain Fuchs, président du CNRS, en présence de Vincent Laflèche, nouveau président du BRGM, ont signé un nouvel accord-cadre afin d’élargir la coopération initiée en 1984 entre les deux organismes, le 3 juillet 2013 au CNRS, à Paris.

Par cet accord, les deux organismes s’engagent à développer des actions de recherche et à renforcer la concertation de leurs stratégies scientifiques dans leurs domaines de recherche communs : géosciences, sciences de l’ingénieur, sciences de l’environnement et sciences humaines et sociales.

Signature du nouvel accord-cadre BRGM-CNRS

François Démarcq, directeur général délégué du BRGM et Alain Fuchs, président du CNRS, en présence de Vincent Laflèche, nouveau président du BRGM, ont signé un nouvel accord-cadre, le 3 juillet 2013 au CNRS, à Paris. © BRGM - Didier Depoorter

Signature du nouvel accord-cadre BRGM-CNRS

Une dizaine d’axes prioritaires de coopération

Les principaux axes de travail identifiés dans le cadre de cet accord sont :

  • la connaissance géologique à toutes échelles, en particulier du territoire national, avec la mise en œuvre de programmes d’acquisition et de diffusion de données nouvelles ;
  • la connaissance, la disponibilité et l’usage des ressources du sous-sol dont l'eau, les substances minérales, la géothermie... ;
  • l’étude des stockages souterrains et de leur suivi ;
  • les développements méthodologiques pour la reconnaissance du sous-sol à toutes profondeurs ;
  • les études sur des milieux pollués et leur remédiation ;
  • l’évaluation et la prévention des aléas et risques telluriques ;
  • les systèmes et réseaux de gestion et de diffusion de l’information géoscientifique aux niveaux nationaux et internationaux ainsi que l’édition scientifique ;
  • des objets de recherche communs comme le littoral ;
  • les approches pluridisciplinaires et socio-économiques concernant le sol et le sous-sol.

Diverses formes de collaboration

Les collaborations du BRGM et du CNRS pourront revêtir des formes diverses : contrats de collaboration de recherche à objectifs partagés, échanges réciproques de personnels, mise en commun de moyens matériels ou encore création d’unités mixtes.

Le BRGM propose par ailleurs au CNRS un appui dans les départements, régions et collectivités d’Outre-mer pour l’hébergement de chercheurs, des missions et des projets communs.

En Europe et à l’international, le BRGM et le CNRS entendent développer des synergies quant à leurs politiques et à leurs installations communes. Des actions conjointes seront notamment mises en œuvre avec l’Inde, le Brésil, la Russie, l’Australie, l’Afrique du Sud, le Chili, le Mexique, l’Indonésie, l’Algérie et le Japon.

POUR ALLER PLUS LOIN

Lire le communiqué de presse sur l’accord-cadre BRGM-CNRS

BRGM - 3 avenue Claude-Guillemin - BP 36009 45060 Orléans Cedex 2 - France Tél. : +33 (0)2 38 64 34 34