banner-ombre-top
banner-ombre-left
Vue sur les maars de Moya situés en Petite-Terre (Moya, Mayotte, 2012). © BRGM - Dominique Tardy

Essaim de séismes à Mayotte

30.08.2018
Plusieurs centaines de séismes ont été enregistrés à Mayotte depuis le 10 mai 2018, dont une secousse de magnitude 5.8, la plus forte jamais enregistrée dans l’archipel des Comores. L'activité sismique se poursuit.

Points de situation détaillés

Depuis le début de l'essaim de séismes à Mayotte, le BRGM assure un suivi sismologique, informe les services de l'Etat et publie régulièrement des points de situation sur son site internet afin d'informer le public. Compte tenu de l'évolution de l'activité sismique, la fréquence de ces points de situation est actuellement de deux par semaine, les lundis et jeudis.

Consulter tous les points de situation publiés par le BRGM

Une activité sismique dite "en essaim"

Il s’agit d’un épisode dit "essaim de séismes", qui correspond à de multiples séismes survenant dans une zone délimitée sur une période de plusieurs jours ou plusieurs semaines. Cet épisode se différencie nettement des phénomènes de type "secousse principale suivie de répliques plus petites" ressentis ces dernières années à Mayotte.

Le premier séisme a été détecté le jeudi 10 mai vers 8h14 heure locale. Depuis, on observe une activité sismique régulière qui ne diminue pas jusqu’à présent, avec plusieurs centaines de secousses enregistrées.

Compte tenu de la distance (50 à 60 km de Mamoudzou), seuls les séismes de magnitude supérieure à 4 (plusieurs dizaines jusqu'à présent) sont ressentis par la population (la magnitude représente l’énergie libérée par une source sismique sous forme d’onde pendant un séisme).

Mardi 15 mai à 18h48 heure locale, la plus forte secousse jamais enregistrée dans la zone des Comores a été détectée. Elle a atteint une magnitude 5.8 et a été très largement ressentie sur toute l’île de Mayotte. La Préfecture de Mayotte fait état de trois blessés légers et de possibles dégâts sur des bâtiments vulnérables. La secousse a été ressentie également dans d’autres îles des Comores.

Position de la zone d’occurrence des séismes. Etoile : épicentre probable mais avec une marge d’erreur d’environ 20 km. Points verts : stations sismiques BRGM.

Position de la zone d’occurrence des séismes. Etoile : épicentre probable mais avec une marge d’erreur d’environ 20 km. Points verts : stations sismiques BRGM. © BRGM

Des séismes situés 50 à 60 km au large de Mayotte

L’épicentre des séismes actuels est situé en mer, vers 50 km à 60 km au large de Mayotte. Ces séismes ne se rapprochent pas de Mayotte. Ils ne produisent pas de dégâts, à l’exception du séisme du 15 mai et, bien qu’en mer, sont trop faibles pour générer des tsunamis.

D’autres séismes sont susceptibles d’être ressentis par la population dans les heures ou les jours à venir. En toute rigueur et étant données les connaissances limitées dans la région, une secousse de magnitude supérieure à celles déjà observées ne peut être exclue.

Les stations des réseaux de surveillance sismique internationaux sont éloignées de la zone d'occurence des séismes et ne détectent que les séismes de magnitude relativement élevées. Les autres séismes sont détectés par les trois stations sismiques du BRGM à Mayotte. Ces stations permettent aussi de préciser les informations obtenues par le réseau international (localisation, magnitude).

Localisations des séismes du 10 mai au 30 août 2018. © BRGM

Localisations des séismes du 10 mai au 30 août 2018. La localisation des séismes ne varie pas depuis le début de la crise. © BRGM

Une sismicité modérée à Mayotte

L’épisode actuel s’inscrit dans une sismicité connue et modérée dans le canal du Mozambique. L’archipel des Comores présente, le long de ses 500 kilomètres, une sismicité relativement diffuse dans un contexte tectonique et volcanique. Cette sismicité est régulière avec une fréquence relativement importante de séismes de magnitude proche de 5 dans l’ensemble de la zone.

La sismicité à proximité immédiate de Mayotte est moins bien connue mais des séismes entraînant des dommages se sont déjà produits dans le passé, par exemple le 1er décembre 1993 (magnitude 5.2). En revanche, aucun séisme destructeur de magnitude supérieure à 6 n’a été enregistré à ce jour à proximité de Mayotte.

CONTACTS

BRGM
Direction Risques et Prévention / Unité Risques sismique et volcanique
Direction des Actions Territoriales / Direction régionale de Mayotte

Contacter le BRGM

Toute personne souhaitant témoigner, qu’elle ait ou non ressenti le séisme, est invitée à déposer son témoignage sur le site du BCSF (Bureau Central Sismologique Français) à l’adresse : www.franceseisme.fr.

BRGM - 3 avenue Claude-Guillemin - BP 36009 45060 Orléans Cedex 2 - France Tél. : +33 (0)2 38 64 34 34