banner-ombre-top
banner-ombre-left
Exercice de crise Richter Antilles 2008 en Martinique et en Guadeloupe (novembre 2008). © Diranim Richter 2008

Le BRGM partenaire de l’exercice de crise EU Richter Caraïbes 2017

07.04.2017
Du 21 au 24 mars 2017 s’est déroulé un exercice de crise Richter aux Antilles. Cette simulation, d’une ampleur sans précédent, a permis de tester les processus de réponse en cas de séisme majeur.

Logo EU Richter Caraïbes 2017

En mars 2017, le service géologique national français a pris une part active dans la réalisation du scénario, l’animation et le déroulement de l’exercice EU Richter Caraïbes 2017, destiné à tester les procédures de gestion de crise françaises et européennes en cas de séisme de grande ampleur.

Ce projet, dont le coordinateur était la Direction Générale de la Sécurité Civile et de la Gestion des Crises française (ministère de l’Intérieur), a bénéficié du soutien financier de l’Union Européenne via le service de la Commission européenne à l’aide humanitaire et à la protection civile (ECHO). Il avait pour partenaires, outre le BRGM, les instances de Sécurité civile de Belgique, d’Espagne et du Luxembourg.

Dans le cadre de cet exercice, il a été simulé un séisme de magnitude 8,5 se produisant au nord-est de la Guadeloupe (proche en intensité du séisme dévastateur de 1843), générant un tsunami majeur frappant l’ensemble des côtes de l’archipel ainsi qu’une grande partie de l’arc Caribéen, faisant des milliers de victimes, près de 200 000 sans-abris et provoquant des dommages et dysfonctionnements très importants aux infrastructures et au bâti.

Animation de l'exercice EU Richter Caraïbes 2017. © BRGM - Samuel Auclair

Animation de l'exercice EU Richter Caraïbes 2017. © BRGM - Samuel Auclair

Des acteurs locaux aux services de l’Etat et à l’Europe : un exercice de crise pour se préparer à un séisme majeur

Depuis 2007, sous l’égide du ministère de l’Intérieur, le BRGM conçoit et co-anime chaque année des exercices Richter. Améliorer la préparation des acteurs vis-à-vis du risque sismique, sensibiliser les populations, et plus largement développer la culture du risque dans les territoires concernés : tels sont les principaux objectifs de ces exercices.

Cet exercice aux Antilles, d’une ampleur sans précédent, a permis d’éprouver l’ensemble des processus de réaction :

  • au niveau local et départemental habituellement concerné par les exercices Richter : collectivités territoriales et préfectures, établissements scolaires ou encore de santé, les différentes instances de la chaîne de secours, etc. ;
  • mais aussi au-delà, au niveau national (ministères de l’Intérieur, de la Santé, de l’Education nationale et de la Défense notamment) et jusqu’aux instances européennes avec, en particulier, la projection en réel d’équipes de sauveteurs guyanaises, métropolitaines et européennes.

Simulation de sauvetage lors de l'exercice EU Richter Caraïbes 2017. © BRGM - Samuel Auclair

Simulation de sauvetage lors de l'exercice EU Richter Caraïbes 2017. © BRGM - Samuel Auclair

Une autre particularité de cet exercice a été de "jouer" non seulement la période de crise immédiatement après le séisme, mais aussi une période de plusieurs jours post-catastrophe, permettant, pour la toute première fois sur le territoire national, de travailler à la reprise de la vie sociale et économique dans un environnement dégradé en vue de favoriser à terme un "retour à la normale".

Le BRGM à la fois concepteur, animateur et "joueur"

Cellule de crise préfectorale en Guadeloupe. © Préfecture de Guadeloupe

Cellule de crise préfectorale en Guadeloupe. © Préfecture de Guadeloupe

Missionné dans le cadre du projet EU Richter Caraïbes 2017 pour réaliser un scénario scientifique crédible et réaliste, le BRGM a également co-dirigé l’élaboration et l’animation de l’exercice, en appui des services de l’Etat. Ses équipes ont, en particulier, adapté le scénario à mesure des réponses opérationnelles imaginées et mises en œuvre par les acteurs de la gestion de crise.

Par ailleurs, d’autres équipes du BRGM à Orléans, en Guadeloupe et en Martinique ont participé à l’exercice du côté des "joueurs", le BRGM assurant là non seulement son propre rôle d’expert du risque sismique et d’acteur de la gestion de crise, confronté à une simulation d’une catastrophe majeure mais également un rôle de fédérateur entre les différents contributeurs scientifiques. Les équipes concernées ont ainsi fourni aux autres acteurs un éclairage scientifique permettant d’expliquer et de prendre la mesure de l’évènement et par conséquent d’anticiper les mesures d’urgence à prendre.

Les retours d’expérience en cours permettront d’améliorer les processus de réaction des différents acteurs impliqués dans cet exercice en cas de séisme de grande ampleur.

POUR ALLER PLUS LOIN

En savoir plus sur l’implication du BRGM dans les exercices de crise Richter

Premier bilan de l’exercice sur le site de la préfecture de Guadeloupe

Communiqué de presse de la préfecture de Martinique

BRGM - 3 avenue Claude-Guillemin - BP 36009 45060 Orléans Cedex 2 - France Tél. : +33 (0)2 38 64 34 34