logoprin

Ressources minérales : un enjeu stratégique

11.02.2013
Raréfaction des ressources, demande croissante : l’approvisionnement en matières premières minérales est un enjeu économique majeur pour la France et l’Europe. Le BRGM est au cœur des actions menées.

Sur fond de raréfaction des ressources minérales et de demande croissante en matières premières, l’Europe et la France mettent en place des plans d’action pour identifier de nouvelles ressources, sécuriser leurs approvisionnements et développer le recyclage.

Le BRGM est directement impliqué dans de nombreux programmes dans le domaine des ressources minérales, pour accompagner ces politiques.

Des ressources minérales rares, une demande croissante

La demande en matières premières minérales n’a cessé de croître depuis la Seconde Guerre mondiale. Elle a très fortement augmenté avec la croissance rapide des pays émergents, comme l’Inde et la Chine. Cette dernière est par ailleurs un important investisseur minier en Afrique, en Australie ou encore en ex-URSS.

Certaines ressources sont particulièrement stratégiques, du fait de leur rareté, de l’importance de la demande et/ou du petit nombre de pays producteurs. C’est le cas des 17 "terres rares", produites à 97% par la Chine, et utilisées dans des applications aussi diverses que les éoliennes, les pots catalytiques, les scanners médicaux, les lasers, les réacteurs d’avions,…

Employé dans la production de batteries, le lithium voit sa production croître de 8% en moyenne par an.

Des métaux plus courants sont également stratégiques, tel le cuivre, présent dans de très nombreux produits. Composant majeur des produits électriques et électroniques, et présent en masse dans le secteur du BTP, il est le premier métal transformé.

Pour une gouvernance mondiale des ressources minérales

Dans un tel contexte, la compétition pour l’accès aux ressources est devenue un facteur de tensions internationales.

Pour y faire face, la mise en place d’une gouvernance mondiale des ressources minérales est l’un des axes de réflexion engagés par l’Union Européenne.

Diversifier et sécuriser les approvisionnements

La recherche de nouvelles ressources, y compris sur le territoire de l’Union Européenne, fait également partie des solutions.

Le recours au recyclage est une autre voie d’approvisionnement pour des économies européennes toujours plus consommatrices, elles aussi, de matières premières minérales.

Enfin, le développement d’une intelligence économique des filières est indispensable pour prévoir les évolutions des marchés. Cette anticipation est indispensable pour faire les bons choix de prospection, de développement minier, et de sécurisation commerciale des approvisionnements. Le BRGM en a aujourd’hui les compétences.

Un Comité français pour les métaux stratégiques

En janvier 2011, la France s’est dotée d’un Comité pour les métaux stratégiques (Comes). Il vise à sécuriser l’accès de l’industrie française à ces métaux, pour certains assez rares ou peu connus, et qui représentent un réel enjeu, notamment pour le développement des technologies vertes.

Le BRGM joue un rôle clé au sein du Comes, compte tenu de sa connaissance des matières premières et des marchés.

Initiative matières premières : l’Europe en première ligne

Drapeau de l'EuropeAvec "Initiative matières premières", l’Union européenne a engagé en 2008 une réflexion d’envergure sur son approvisionnement en matières premières.

Les trois "piliers" de cette réflexion portent sur :

  • les approvisionnements extérieurs : développement d’une véritable « diplomatie des matières premières », en mettant en place des règles de gouvernance et en aidant les pays producteurs à renforcer leurs capacités en matière minérale ;
  • les ressources internes à l’Union Européenne : développement de la connaissance du sous-sol européen et de ses ressources superficielles, mais aussi dans la tranche du 0-4 km, où se trouve l’essentiel des ressources du futur ;
  • le recyclage : réutilisation maximale des ressources par recyclage des produits manufacturés, et recherche de nouveaux « gisements » dans le champ des déchets encore peu exploités.